Le Mesnil-Amelot (77) : mobilisation contre les audiences délocalisées au Centre de rétention

Publié le par dan29000

Mobilisation contre les

audience délocalisées au centre de rétention du Mesnil-amelot

Le 30 septembre aura lieu la première audience « délocalisée ». Le tribunal de grande instance de Meaux où se tiennent habituellement les audiences du juge des libertés et de la détention (JLD) inaugure une salle délocalisée sur le site même du centre de rétention du Mesnil-Amelot : cette "annexe" jouxte un cantonnement de CRS, jouxtant lui-même la zone de rétention, en bout des pistes de l'aéroport sous le ballet incessant des avions qui décollent ou atterrissent dans un bruit assourdissant

Ainsi, la justice pour les personnes étrangères, tenues pour indésirables, sera rendue non seulement en dehors du tribunal, en catimini, loin du regard de la société civile, mais aussi sur le site même de l'enfermement des personnes, au milieu de plusieurs centaines de fonctionnaires de police.

Ces audiences sont de nature à porter gravement atteintes à des principes fondamentaux de notre Etat de droit:

  • l'impartialité et l'indépendance de la justice
  • le respect des droits de la défense
  • la publicité des débats

Symboles d'une justice d'exception, il s'agit d'une nouvelle illustration du traitement des personnes étrangères comme des citoyens de moindre- droits.

En PJ vous trouverez un numéro spécial de la Crazette sur cette question.

Une conférence de presse, est organisée demain, le 17 septembre,par plusieurs associations de défense des droits des étrangers, de syndicats d'avocats et de magistrats (ADDE, ANAFE,GISTI, La CIMADE, LDH, Syndicat des avocats de France, RESF, Syndicat de la Magistrature, USMA, Observatoire rétention 77) pour dénoncer le principe de ces audiences délocalisées.

La conférence de presse se tiendra dans un bus avec - pour l'instant - 29 médias, 6 personnalités (CNB, Pierre Joxe, CNCDH et d'autres), 8 élus (PS, EELV, Front de gauche, CRC). Avec les organisateurs, le bus est pratiquement plein.

Au programme, des prises de paroles pendant les trajets, escales au TGI du CRA puis au TGI de la ZAPI, des magistrats et des avocats en robes nous y attendrons pour la photo, visite du TGI Mesnil si l'autorisation est accordée. (attention, il n'y a pas de manifestation publique prévue demain devant le tribunal, le centre du Mesnil ou la Zapi).

Enfin et surtout, une mobilisation,où il sera essentiel d'être nombreux, est prévue le 30 septembre pour les premières audiences dans la salle délocalisée du TGI de Meaux, afin de soutenir les personnes retenues au CRA du Mesnil-Amelot et dénoncer cette parodie de justice.

Rendez-vous donc le 30 septembre à 9h30 devant l'annexe du TGI de Meaux, située au 8 rue de Paris, 77 990 Le Mesnil-Amelot

Pour s'y rendre :

  • en transport commun : prendre le RER B jusqu'à Aéroport CDG 1 (Terminal 1) - ensuite le bus 701ou 702 sur le quai B / descendre à l'arrêt " Le Mesnil Amelot centre ". Puis continuer sur la Rue de Paris.
  • en voiture : de Paris, il faut prendre l'A1 ou l'A3 jusqu'à la sortie Aéroport de Roissy, puis suivre les panneaux du parking P3 puis suivre le panneau « centre de rétention administratif » et continuer sur le village du Mesnil-Amelot.

document au format PDF:

 

Lien : http://www.demosphere.eu/rv/28040
Source : message reçu sur la liste RESF-75 le 16 septembre 21h

Publié dans actualités

Commenter cet article