Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est la crise, enfin leur crise, car nous n'y sommes pour rien.

Alors pour tenter de sortir de cette crise économique, leur bonne idée est de relancer la croissance, une idée en forme de productivisme. Vous savez ce truc soi-disant infaillible du toujours plus...

 

Et pour doper une croissance en berne en France et en Europe, rien de tel que des grands travaux. De Gaulle y avait déjà pensé. Pour faire du fric, il y a deux grandes recettes en temps de crise, les guerres qui rapportent toujours bien aux puissances qui les déclenchent, et les grands travaux, même inutiles. Car l'important dans les grands travaux, c'est qu'ils doivent être bien visibles, bien chers, censés créer des emplois, et donc de la croissance.

En ce moment la France, celle de Sarkozy et celle de Hollande, regorge de grands travaux inutiles. Alors on ne peut que se réjouir de la publication de ce bouquin qui les regroupent en une centaine de pages.

Vraiment utile, car cela permet de mieux voir les points communs en forme d'arnaque de ceux qui nous gouvernent au profit des grandes entreprises. Pourtant un peu partout des résistances se font jour. Malgré un bel accord des grands partis politiques de droite et de gauche, parfois quelques élus essaient de contester avec des associations et divers comités, l'exemple de Notre Dame des Landes n'étant que la partie visible de cet iceberg de la résistance.

Grenelle de l'environnement ou pas, ministère de l'écologie ou pas, le greenwashing joue à plein, toujours plus de bétonnage pour aéroports, autoroutes, lignes LGV, stades, incinérateurs et autres. Les terres agricoles chaque année disparaissent un peu plus.

Une bonne vingtaine de projets, tous aussi inutiles qu'onéreux, sont ici passés en revue par Camille, cet auteur " à mille mains", préservant l'anonymat de ceux et celles qui résistent. Des plus connus, comme la lutte contre l'aéroport de Notre Dame des Landes ou le Centre d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure, à ceux moins célèbres, comme le prolongement de la Francilienne ou le projet Ramery des mille vaches ou la tour Triangle de Delanoë.

 

En refermant le livre, on se dit que le capitalisme vert se porte bien, que si ces grands projets sont inutiles pour nous, ils sont bien fructueux pour Vinci, Effages and co, surtout avec la belle arnaque du PPP, le Partenariat Public Privé. Mais rien n'est jamais joué d'avance, et la lecture de ces pages vont sans doute faire naître un peu plus de résistance. On ne peut que s'en réjouir.

A noter en fin de volume, un glossaire particulièrement hilarant...

 

Dan 29000

 

LE PETIT LIVRE NOIR DES GRANDS PROJETS INUTILES

Camille

Éditions Le passager clandestin

2013 / 128 p / 7 euros

 

 

Tag(s) : #lectures

Partager cet article

Repost 0