Lyon : manifestation pour la régularisation des sans-papiers

Publié le par dan29000

MANIF pour la régularisation des sans-papiers

Publié le 20 mai

 

Un an après, pour les sans-papiers, quel changement ? La gauche expulse à tout Valls, Valls chausse les bottes de Guéant et valide les politiques antérieures. Manif samedi 25 à 14h Place du pont.

 

 

Les circulaires Valls

En novem­bre une cir­cu­laire dite de régu­la­ri­sa­tion….. qui ne régu­la­rise pas grand monde tant les cri­tè­res sont res­tric­tifs, cumu­la­tifs et sou­vent flous, qui ignore les jeunes majeurs ou les tra­vailleurs dits sans-papiers.

En mars, une cir­cu­laire, sans aucun flou cette fois, et qui détaille com­ment expul­ser le plus pos­si­ble et le plus effi­ca­ce­ment pos­si­ble.

D’un côté le bara­tin, de l’autre la réa­lité dans toute sa lai­deur.
La réa­lité ce sont des pères de famille enfer­més dans les pri­sons pour étrangers pudi­que­ment appe­lés cen­tres de réten­tion admi­nis­tra­tive, puis expul­sés, donc des famil­les détrui­tes, des enfants deve­nus orphe­lins. Ce sont des jeunes ayant effec­tué leur sco­la­rité en France, expul­sés une fois deve­nus majeurs malgré la durée de pré­sence et la sco­la­ri­sa­tion passée. Parfois malgré la pré­sence de leur famille ici. Parfois ren­voyés dans un pays qu’ils ne connais­sent plus.
La réa­lité ce sont des cen­tres de réten­tion plein et l’hor­reur d’une vie qui se brise quand on est expulsé comme un cri­mi­nel alors qu’on a sim­ple­ment tenté de vivre le moins mal pos­si­ble.

Le gou­ver­ne­ment traite des hommes, des femmes et des enfants comme des pions sous pré­texte qu’ils sont étrangers. Le gou­ver­ne­ment n’apporte aucune solu­tion face aux pro­blè­mes de chô­mage, de loge­ment, de bas salai­res, sommes nous tous, étrangers ou non, quan­tité négli­gea­ble pour ceux qui gou­ver­nent ?

Régularisation !

Les papiers :
un droit pour ceux qui vivent, sont ou ont été sco­la­ri­sés, tra­vaillent, élèvent leurs enfants ici, une exi­gence pour nous tous qui vivons, tra­vaillons, habi­tons à côté de ceux qu’on dési­gne comme sans papiers.

Nous refu­sons que soient appli­quées en notre nom, des déci­sions poli­ti­ques qui broient des famil­les, des cou­ples, des indi­vi­dus, qui les font vivre dans la peur et l’angoisse de l’expul­sion alors même que leur vie est ici. Pour dire haut et fort que le gou­ver­ne­ment doit avoir le cou­rage de régler ces situa­tions inhu­mai­nes, venez nom­breux

SAMEDI 25 MAI 2013 à 14H

MANIFESTATION
de la place Gabriel Péri (place du Pont) à la place des Terreaux

Nous ne pou­vons pas vivre sans soli­da­rité
sous peine de perdre toute huma­ni

 

 

SOURCE / REBELLYON.INFO

Publié dans actualités

Commenter cet article