Michael Campbell libéré en Lithuanie

Publié le par dan29000

Michael Campbell a été libéré

 

by liberationirlande

 

Un Irlandais emprisonné en Lituanie après avoir été condamné pour tentative d'achat d'armes pour le compte de la Real IRA vient d'être libéré par une cour d'appel, a dit son avocat. Michael Campbell, originaire du comté de Louth, avait été arrêté en 2008 dans le cadre d’un coup monté, alors qu’il était, dit on, en Lituanie pour y acheter des armes et des explosifs. Il avait été condamné à 12 ans de prison en 2011 par un tribunal à Vilnius, la capitale lituanienne. Cette condamnation a été annulée par une instance judiciaire plus élevée, a dit son avocate Ingrida Botyriene. « Il a été acquitté parce que les juges ont découvert que le crime dont il était accusé avait été suscité par une provocation. Il s’agissait d’un coup monté par des services de sécurité étatiques », a-t-elle expliqué. Elle a ajouté qu’elle était heureuse qu’il soit libre, six ans ou presque après son arrestation. « C’était assez inattendu, nous pensions que son cas allait être porté devant la cour européenne des droits de l’homme, et que nous allions devoir encore attendre fort longtemps. Nombre de zones d’ombre, très préoccupantes demeurent à ce jour, mais nous sommes néanmoins très heureux e sa libération. »
M. Campbell, de Dundalk, avait été arrêté au cours d’une opération internationale de surveillance ayant impliquant les services secrets britanniques, irlandais et lituaniens. Il avait été condamné en octobre 2011 pour soutien à un groupe terroriste, possession illégale d’armes et tentative d’exportation d’armes. A l’époque, M. Campbell insistait sur le fait qu’il avait été victime d’un coup monté. Irmantas Mikelonis, procureur lituanien, a confirmé la libération de M. Campbell.
Les députés [sud] irlandais Maureen O'Sullivan, Clare Daly, Martin Ferris and Éamon Ó Cuív, qui avaient rendu visite à M. Campbell en prison, ont dit leur satisfaction d’apprendre cette décision de justice. Dans une déclaration, ils ont dit : « Il était évident qu’il n’y avait non seulement de très gros doutes sur la façon dont il avait été arrêté, mais aussi qu’il avait passé plus de cinq années dans des conditions misérables et inhumaines dans une prison surpeuplée. »

Source : ici

Publié dans actualités

Commenter cet article