Montpellier : péripéties estivales au squat "Le KaLaJ"

Publié le par dan29000

Péripéties d’été au KaLaJ

 

L’été a Montpellier est un temps mort, mais c’est pas pour ça qu’il ne se passe rien !

Entres autres un petit passage orageux sur le KaLaJ de la part de Véolia et / ou de la Mairie déguisée. Voici le communiqué:

 

L’eau, ce besoin vital pour les finances de Veolia.

En cet été encore bien chaud, en plein milieu du repos des estivants, l’entreprise Veolia, assermentée par la Mairie de Montpellier, se trouve fort aise pour couper l’accès à l’eau potable aux plus pauvres.

Hier matin devant le squat “Le KaLaJ”, un arrêté municipal est affiché. Prenant effet immédiatement, les voisins voient leur voiture emmenée par la fourrière. C’est donc l’annonce de travaux d’ampleur, destiné a couper l’arrivée d’eau d’une maison habitée par six personnes et nombre de gens de passage.

D’après les travailleurs du Samu Social, cette coupure d’eau ne peut être contestée sur le plan légal, car un point d’eau est accessible en bus. Aller chercher de l’eau en bus pour couvrir les besoins d’une dizaine de personnes est donc tout a fait acceptable aux yeux de la loi.

Malheureusement ce cas n’est pas isolé, mais les familles à qui cela arrive ne savent pas comment réagir face aux grandes entreprises.

Le choix de la date n’est pas anodin : début août est la saison creuse pour les Montpellierains, où la ville est laissée aux touristes, et les associations tel que Médecins du Monde ferment par manque de personnel. Les médias sont aussi en vacances. C’est donc le bon moment pour agir sans que l’opinion public, et donc les votants ne soient au courant.

Une mairie socialiste a Montpellier ? Où est le social, quand on crache sur l’accès aux ressources reconnues vitales par le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unis1, en faveur de la trésorerie de Veolia ?

L’argent dépensé par l’entreprise en travaux de coupures ne permettrait-il pas de garantir un accès a l’eau potable pour tous?

1Conseil des droits de l’Homme – Résolution A/RES/21/2 – Le droit fondamental à l’eau potable et à l’assainissement | http://daccess-ods.un.org/access.nsf/Get?Open&DS=A/HRC/RES/21/2&lang=F

 

Cela dit, lorsque les ouvriers sont arrivés, quelques appels au niveau de la Mairie et de l’Agglo ont, subitement et sans plus d’explications, déclenché l’annulation de l’ordre de coupure. Avec ces mots du responsable de chez Véolia qui dit agir sous les ordres de la collectivité (l’Agglo) :

Cette fois vous êtes tranquilles, mais la prochaine sera la bonne.

Qui se cache derrière qui ? Véolia derrière la Mairie ? Ou bien l’inverse ? La suite au prochain épisode !

Publié dans actualités

Commenter cet article