Municipales : Débats difficiles entre PCF et FDG

Publié le par dan29000

Le PCF et le FDG face à l’échéance des municipales ...


de : Bernard Sarton


vendredi 20 septembre 2013

 

les débats s’amplifient entre les militants communistes et les militants du FDG ...Faut-il s’allier avec le PS ou pas ?

Certains sont pour en faisant valoir la nécessité d’unir toute la gauche sur un projet citoyen discuté par les habitants sur le plan local pour battre la droite et l’extrème-droite. D’autres, comme moi , sont pour une liste FDG dés le 1er tour en dénonçant la politique gouvernementale du PS impopulaire tout en proposant un programme citoyen et républicain construit avec les habitants de chaque ville et village. Certains proposent même une alliance jusqu’au centre droit avec le Modem et des républicains de droite anti-FN .

La crise du capitalisme que gère le PS entraîne un mécontentement général dans la population comme sous Sarko en 2008. L’alliance avec le PS dés le 1er tour ouvrira un boulevard au FN et encouragera l’abstention de gauche pour les citoyens qui ne peuvent plus supporter le PS et ses élus . Certains jugent que le local aux municipales est fondamental alors que les impôts locaux explosent et mécontentent la population contre les Maires et conseillers municipaux sortants.Il faut réviser les schémas anciens de penser qu’une réalisation comme une MJC ou un tramvay,même gratuit,peut encourager un vote pour l’équipe sortante quelque soit l’étiquette. Nous sommes entrés dans une ère où l’élection locale ne peut se débrancher du National malgré un clientélisme toujours plus ou moins efficace et qui est de plus en plus en crise par la baisse des recettes des collectivités locales .Les critiques fusent de partout contre le PS et sa politique,même chez certains militants socialistes très minoritaires qui n’ont pas le courage de quitter ce parti depuis longtemps droitier pour sauvegarder le système capitaliste .

La direction nationale du PCF a une position ambiguë laissant aux communistes le soin de décider au cours d’assemblées générales. Les Maires sortants communistes sont dans la tourmente car le PS joue un double jeu : alliance là où il n’a aucune chance, liste contre le Maire sortant communiste, comme à Saint-Denis ,où il peut bénéficier des voix de droite comme ils ont réussi à le faire en 2008 avec Voynet à Montreuil et Salvador à Aubervilliers et dans bien d’autres endroits . Il faut avoir le courage de rompre avec le PS en tant que parti de la bourgeoisie sinon les électeurs de gauche vont s’abstenir massivement et pour une partie d’entre eux voter FN comme nous le voyons aux élections partielles de ces derniers mois à Villeneuve sur lot ou dans l’Oise .

Pourtant ,malgré l’expérience négative de l’union avec le PS y compris dans les villes,certains communistes sont prêts à reconduire l’alliance avec le PS au risque de voir progresser par colère le vote FN . Cette démarche politique est suicidaire pour un parti dit révolutionnaire depuis le programme commun qui a ramené le PCF à 5-6% de l’électorat qui va voter , l’abstention dépassant maintenant régulièrement les 60% y compris aux municipales .

L’alliance de tous les révolutionnaires au 1er tour reste possible et peut faire un bon score en dénonçant vigoureusement la politique gouvernementale du PS,l’Europe du capitalisme tout en faisant des propositions locales élaborées par les habitants.FDG+NPA+LO+tous les anticapitalistes c’est une possibilité électorale de progression vers un changement de société urgent alors que la crise ronge le moral et l’avenir du peuple . Le choix aujourd’hui est entre les partisans du système capitaliste en perdition et les partisans anticapitalistes pour une nouvelle société socialiste qui en finira avec l’actionnariat vorace des entreprises et permettra de redonner de l’espoir aux nouvelles générations et de permettre aux retraités actuels et futurs de finir leur vie tranquillement sans avoir à fouiller les poubelles pour survivre.

Le débat sur les municipales ne peut se détacher de cette problématique : "Pour ou contre le système capitaliste". Si certains candidats cherchent par cette élection une indemnité confortable, d’autres plus vertueux peuvent très bien sortir de cet objectif de corrompu en sortant de cette gestion capitaliste de nos villes et villages.Un Communiste,un Révolutionnaire ne peut se contenter de jouer petit bras avec une alliance avec l’ennemi de classe que sert le PS depuis le congrès de Tours de 1920.

Voilà ce que je pense en ce mois de septembre finissant qui aurait pu être encore plus sanglant et guerrier avec les bombardements programmés sur la Syrie par Hollande et son maître US Obama. Poutine et les dirigeants chinois ont démontré que le rapport de force entre le monde occidental capitaliste et les pays émergents est devenu plus équilibré . La diplomatie reste la meilleure arme pour combattre les dictatures alors que les bombes créent le chaos et l’enfer comme en Libye,en Irak ou en Afghanistan ,en ajoutant peut-être le Mali dans quelques temps malgré la "victoire" Hollandaise pronée dans les médias courtisans.

Bernard SARTON, section d’Aubagne

 

SOURCE / BC

Publié dans actualités

Commenter cet article