Paris, rectorat : rassemblement et grève contre l'emploi précaire dans l'éducation

Publié le par dan29000

mercredi 5 juin 2013 (heure non définie)

Lieu : Paris 20e

Rectorat de Paris - site Gambetta
94, avenue Gambetta
Métro Saint-Fargeau (ligne 3bi
s)

 

Attention: heure à préciser, lieu à confirmer

Campagne contre l'emploi précaire

Le mercredi 5 juin, la Fédération SUD éducation appelle tous les collègues non titulaires, titulaires, enseignants, non enseignants à se mobiliser collectivement et à se rassembler devant les rectorats de toutes les académies de France. (A Paris, lieu et horaire à définir)

Des délégations demanderont à être reçues ce jour pour évoquer auprès des recteurs les conditions de travail alarmantes des personnels non titulaires et peser sur les renouvellements de ces derniers.

Dans l'Éducation nationale, dans les collectivités territoriales, plus largement dans la fonction publique, même si le gouvernement a changé, le nombre de précaires ne cesse d'augmenter encore et encore.

document au format PDF:

document au format PDF:

Lien : http://www.demosphere.eu/rv/26446
Source : http://sudeducation75.org/spip.php?article574

Rythme scolaire :

5 juin débarquement au Rectorat, le 6 juin tous en grève !

1000 enseignants, ASEM, ATE, PVP personnels municipaux ont participé à l'AG intersyndicale du matin. Plus d'une centaine d'entre eux se sont retrouvés au local de SUD Paris pour faire la nique à l'administration et continuer les débats tous ensemble au lieu de faire les réunions imposées !

  • appeler à la grève le jeudi 6 juin, jour du CDEN qui examinera la modification du règlement intérieur type des écoles parisiennes
  • appeler à un rassemblement mercredi 5 juin au rectorat de Paris
  • appeler tous les conseils des maîtres à adopter une motion rappelant les revendications et s'opposant à la réquisition des salles de classe

D'autre part, l'AG a voté le principe d'une grève dès la rentrée scolaire (le premier mercredi de septembre 2013)

Discutons dès maintenant de la grève du 6 juin, soyons nombreux le 5 devant le rectorat

Ce 22 mai démontre encore une fois que la réforme des rythmes scolaires voulue par Peillon et imposée à Paris par Delanoë est plus que jamais contestée. L'intersyndicale premier degré et des syndicats des personnels de la Ville dénoncent d'une même voix la réforme et sa mise en application concrète par la mairie. Chaque jour, un nouveau bricolage est imposé à une catégorie de personnel au dépens de leurs conditions de travail (obligation d'encadrer des élèves pour les ASEM par exemple) Aménager l'école d'aujourd'hui sans revenir sur les programmes, sur l'école du socle commun et la logique de compétence pour les élèves et les personnels est en opposition complète avec nos conceptions SUD Éducation milite pour une école autogérée et émancipatrice.

Plus que jamais c'est tous ensemble que nous ferons entendre nos voix et que nous pourrons gagner. Ne rentrons pas dans le jeu dangereux de la division des personnels, c'est la ville et le rectorat que nous devons faire plier !

 

Source : http://sudeducation75.org/spip.php?article573

Publié dans actualités

Commenter cet article