Paris, Sénat : rassemblement France Télécom (SUD, CNT)

Publié le par dan29000

jeudi 6 juin 2013 à 9h30

Lieu : Paris 6e

Sénat
15 Rue de Vaugirard
Métro Luxembourg ou Odé
on

 

39 rdv pour ce lieu

France Télécom:

Fonctionnaires sur le grade de reclassement

Rassemblons-nous Jeudi 6 juin devant le Sénat

http://www.demosphere.eu/rv/26277

SUD Postaux

Depuis près de 20 ans, les fonctionnaires sur le grade de reclassement subissent le blocage de leur carrière. La Fédération SUD organise un rassemblement devant le Sénat, jeudi 6 juin. Il est temps d'obtenir justice pour tous les reclassé-es de La Poste et de France Télécom. Ce rassemblement a été proposé aux associations de reclassées et aux organisations syndicales qui le souhaitent. Un préavis de grève est déposé.

document au format PDF:

Lien : http://www.demosphere.eu/rv/26277
Source : http://www.sudposte75.fr/spip.php?article2283

Fonctionnaires sur le grade de reclassement :

exigeons justice !

SUD / Solidaires - Fédération des activités postales et de télécommunications

SUD propose à toutes les organisations syndicales et aux associations de reclassé-es, qui le souhaitent, d'organiser un rassemblement jeudi 6 juin devant le Sénat. A cette occasion, nous demanderons à rencontrer le président du Sénat et l'ensemble des présidents de groupes parlementaires.

Toutes et tous ensemble, fonctionnaires reclassé-es, revendiquons, exigeons et imposons :

  • promotion de tous les reclassé-es sur le grade supérieur,
  • reconstitution de carrière pour les actifs comme pour les retraité-es,
  • indemnisation de tous les reclassé-es pour perte de chance.

document au format PDF:

Source : http://www.sudposte75.fr/spip.php?article2277

Manifestation pour défendre les droits des reclassés !

CNT

Le 6 juin la CNT appelle à manifester devant le sénat pour défendre les droits des reclassés !

Petit Rappel : En 1993, La Poste a mis en place une nouvelle classification. Le choix était laissé aux agents d'opter pour les nouvelles classifications ou de conserver leur grade détenu, dit grade de reclassement. Evidemment, les dirigeants de l'entreprise ont omis de préciser qu'en optant pour le maintien de leur grade de reclassement leur coupait toute possibilité de développement de carrière. En effet, très concrètement, la direction de La Poste leur a interdit toute possibilité de promotion depuis bientôt 20 ans… La jurisprudence est maintenant constante pour reconnaître la discrimination subie par ces agents. Ils sont aujourd'hui à peu près 6 000.

Sur ce sujet La Poste et l'Etat main dans la main pour bafouer les droits des reclassés, la politique de Mr Bailly ? SOURD, AVEUGLE et MUET !

Le 6 Juin la solidarité pourra trouver l'occasion de s'y exprimer pour soutenir les "ruines vivantes de la défunte administration postale" et contredire le mépris et la suffisance du PDG de La Poste Bailly qui devant la Commission des Affaires Économiques de l'Assemblée Nationale a déclaré le 17 octobre 2012 :"Le problème des agents qui ont choisi de ne pas entrer dans le nouveau système et dont la carrière se trouve bloquée se pose année après année. Vous dites que le statut n'est pas complètement appliqué : je vais m'en assurer. Il n'en reste pas moins qu'ils ont toujours la possibilité de revenir sur leur choix et de profiter du dispositif. Vingt ans après, il faut bien reconnaître que la décision qu'ils ont prise à l'origine était assez largement idéologique. La balle est dans leur camp".

Ok, la balle est dans notre camp !!! Ne reste pas seul à espérer une promotion par tableau d'avancement : un droit ne se mendie pas il se prend !!!

Rendez-vous le 6 Juin 2013 devant le sénat de 9h30 à 16h00. 15 rue de Vaugirard, 75006 Paris Métro ODEON ou LUXEMBOURG

document au format PDF:

Source : http://www.cnt-f.org/fedeptt/spip.php?article...

Publié dans actualités

Commenter cet article