Pau : Non à l'université de la défense

Publié le par dan29000

Non aux Université de la Défense, action hestiv’òc


de : Occitania libra
 

 
JPEG - 192.7 ko

oc et fr

Ua banderòla "Non a l’universitat de la Defensa !" (véder la fotò en pèça junta) qu’esto lhevada e eslogans qu’eston cridats (Vergonha !...) pendent la presa de paraula de la Maira de Pau, Martina Linhèra-Casso, lo conselher generau e lo conselher regionau, tot en respetar l’esperit de la hèsta !

JPEG - 4.1 Mo
hestivoc2013_action_inauguration

Une action collective a eu lieu ce jeudi 22 aout 2013, 19h30, à l’occasion de l’ouverture d’hestiv’òc. Une banderole "Non a l’universitat de la Defensa !" (voir photo ci-jointe) a été brandie et des slogans ont été scandés (vergonha/honte, ...), lors de la prise de parole de la Maire de Pau, Martine Lignère-Cassou, le conseiller général et le conseiller régional, tout en respectant l’esprit de la fête !

 

Ua accion colectiva que’s debanè aqueste dijaus, lo 22 d’aost 2013, 19ò30, au parat de l’obèrtura d’Hestiv’òc.


Tract distribué lors de l’action : oc et fr

NON AU L’UNIVERSITÉ DE LA DÉFENSE, NI EN BÉARN (OCCITANIA) NI AILLEURS ! PARIS VAUT BIEN UNE UNIVERSITÉ DE LA DÉFENSE ?

Lo 9 e lo 10 de seteme de 2013 que’s debanarà a Pau l’Universitat de la Defença, amassada de vocacion imperialista. La Republica francesa qu’ei un Estat qui participa de près o de mei luenh a totas las guerras recentas:Iogoslavia, Còsta d’Ivòria, Afganistan, Libia, Siria, etc. La recenta intervencion au Mali que muisha plan que los capitalistas ne vòlen pas deishar las parts de mercat a d’autes. Brembem-ns que l’Estat francés qu’ei l’instrument politicò-militari de la borgesia, n’ei pas lo deu pòple. Aquesta “Universitat” que hè lo jòc deus interés privats en prioritat solide. La tota poderosa Direccion Generau de l’Armament qu’ei l’utis protector de las enterpresas de l’armament. Tota aquera mecanica de la mòrt creada peu Generau De Gaulle que contunha de produsir armas qui son a huec de moneda e plan sovent non serveishen pas taus militaris... tau com lo car d’assaut Leclerc o lo pòrta-avion Charles De Gaulle, etc. Ne desbrombam pas l’Union Europea qui confirma lo son ròtle de suber gavidaire deus interés capitalistes d’Euròpa dab la pareja França-Alemanha com motur principau. Aquesta UE, qui ei la preson deus pòples, qu’avem de la denonciar a tota fòrça. Mes lo purmèr deber qu’ei de combàter l’imperialisme francés aquiu, a noste. Aqueste n’a pas arren a envejar a l’Imperialisme US : l’un qu’ataca l’Irac entau petròli, l’aute qu’ataca lo Mali taus interés d’Areva l’aute suber monopòle deu nuclear qui ns’impausa centralas qui a l’imatge deu car Leclerc son a prètz hòu e de mei hèra perilhós (lo darrèr EPR). Mentre que la propaganda officiau que’ns ven las produccions francesas com estant a la punta de la modernitat, la realitat qu’ei auta : pas mei arrens non vòu de las nostas armas e deus nostes reactors. L’Estat qu’ei au servici de las multinacionaus capitalistas qui mian las guerras a l’exterior e que ns’impausan las loas causidas de desvolopament a l’interior. Denonçar la guerra ne suffeish pas, la desmuralhada deus monopòles qu’ei donc ua necessitat. Lo saber-ha, los ingeniors, los tecnicians, los obrèrs formats que son capables de produsir bens qui poderén estar au servici de la populacion e non pas au servici de las tuaderas. Mes sovent los partits d’esquèrra qu’afican ua complasença dab la Republica tricolora qui fin finau seré de modificar entà har vàder-la “reformable”. Reformable ne n’ei pas mei, qu’ei de destrusir entà acabar dab los monopòles e la dictatura borgesa.

JPEG - 426.6 ko

Com Occitans e Biarnés ne podem pas qu’opausà’ns au hèit que los nostes politics deu PS accepten dab tan d’emprèssament rencontres d’aqueste escantilh sus la nosta tèrra. Lo quite partit que’s revendica enqüèra de Jan Jaurès qui estó tuat per lo son antimilitarisme e lo son internacionalisme. Mes la elitas locaus que desiran aquesta petita reconeishença provinciau, lo monde de Paris que’ns hèn l’aunor de’ns viéner véder alavetz siam serviles com ac cau. Aquestes qui denègan l’identitat Bearnesa entà aficar meilèu ua marca “Sud-Ouest”. Pau que poderé estar la capitau d’un Bearn urós deu son eritage trans-pirenean mes que’s prefèra har pòrta...ua pòrta de sortida. Aqueste comportament que muisha las frustracions d’un pais provincialisat. Un sistèmi qui a per sola glòria un Enric IV, rei deus trahidors a la soa patria, au son pòple e a las soas conviccions, prototipe abans l’òradeus nostes politics locaus. Vertat que Pau ei un pòle important militari dab los parachutistes, los elicoptèrs,... E qu’ei tad açò que ne podem pas tolerar que la nosta tèrra e sia ua basa tà har la guèrra a d’autes pòples luenhèrs per rasons pecuniàrias e imperialistas.

JPEG - 263.6 ko

Le 9 et 10 septembre 2013 se déroulera à Pau l’Université de la défense 2013, réunion à vocation impérialiste. La République française est un Etat qui participe de près ou de loin à toutes les guerres ressentes : Yougoslavie, Côte d’Ivoire, Afghanistan, Libye, Syrie etc. La récente intervention au Mali démontre bien que les capitalistes ne comptent pas laisser des parts de marché à d’autres. Rappelons que l’État français est l’instrument politico-militaire de la bourgeoisie française, il n’est en rien celui du peuple. Cette « Université » fait la part belle aux intérêts privées bien évidemment. La toute puissante Direction Générale de l’Armement est le chien de garde des entreprises privées de l’armement. Toute cette belle mécanique de mort créée par le général De Gaulle continue à produire des armes hors de pris et même bien souvent inutiles pour les militaires...tel le char Leclerc, ou le porte avion Charles De Gaulle, etc. L’Union Européenne n’est pas oubliée et confirme son rôle de super gérant des intérêts capitalistes de l’UE dont le couple Franco-allemand est le moteur principal. Cette UE prison des peuples est à dénoncer de toutes nos forces. Mais en premier notre devoir est de combattre notre impérialisme français ici chez nous. Ce dernier n’a rien à envier à l’impérialisme US, l’un attaque l’Irak pour le pétrole, l’autre le Mali pour les intérêts d’Areva autre super monopole du nucléaire nous impose des centrales qui comme le char Leclerc sont inutilement chères et de plus ultra dangereuses tel le dernier EPR. Alors que la propagande officielle nous vend les productions françaises comme étant à la pointe de la modernité, la réalité est toute autre : plus personne ne veut de nos armes ni de nos réacteurs. Aujourd’hui encore plus qu’hier l’État est au service des multinationales capitalistes qui mènent les guerres à l’extérieur et nous soumettent à leurs choix de développement à l’intérieur, Dénoncer la guerre ne suffit pas, le démantèlement de ses monopoles est donc une nécessité. Le savoir-faire, les ingénieurs, les techniciens, les ouvriers formés sont capables de produire des biens qui pourraient être au service du peuple e non pas au service des massacres.

 

Mais bien souvent certains partis politiques de gauche affichent une complaisance avec la République tricolore qui enfin de compte serait à modifier pour la rendre « réformable ». Elle est à détruire pour en finir avec les monopoles et la dictature bourgeoise.

 

En tant qu’occitan et béarnais nous ne pouvons que nous opposer au fait que nos politiques du PS acceptent avec tant d’empressement de telles rencontres sur notre terre. Ce même parti se revendique encore de Jean Jaurès qui fut tué, pour son antimilitarisme et son internationalisme. Mais nos élites locales désirent cette petite reconnaissance provinciale, les gens de Paris nous font l’honneur de venir nous voir, alors soyons serviles comme il se doit. Ces mêmes élites qui nient notre identité béarnaise pour afficher plutôt une marque « Sud-Ouest ». Pau pourrait être la capitale d’un Béarn fier de son héritage transpyrénéen, mais elle préfère être une porte...de sortie. Cette attitude reflète bien les frustrations d’un pays provincialisé. Un système qui n’a comme seul gloire qu’un Henri IV, roi traître à sa patrie, à son peuple et à ses convictions, prototype avant l’heure de nos politiques locaux. Il est vrai que Pau est un important pôle militaire avec ses parachutistes, ses hélicoptères de combat,... Et c’est pour cela que nous ne pouvons encore moins tolérer que notre terre soit une base pour faire la guerre à des peuples lointains pour des basses raisons pécuniaires et impériales._

NON A L’UNIVERSITAT DE LA DEFENÇA !! NON A LAS GUERRAS IMPERIALISTAS !! MORT AUS MONOPOLES !! L’ARMADA FRANCESA DEHORA !!

 

SOURCE / BC

Publié dans actualités

Commenter cet article