Poitiers : communiqué du DAL86 sur le squat d'une maison Logiparc

Publié le par dan29000

Autre squat de familles sur Poitiers

5 mai 2013

de DAL86

Droit Au Logement Vienne (86)

Six familles soit 20 personnes dont onze enfants de 8 mois à 15 ans en état de nécessité sont entrées par la porte ouverte d’une maison appartenant à Logiparc au début du mois d’avril pour se mettre à l’abri.

Jeudi dernier, 2 mai, un responsable de Logiparc accompagné d’un huissier et d’une dizaine de policiers (rien que ça!) sont venus sur place. Malgré le responsable de Logiparc qui les encourageait à pénétrer dans ce domicile, les policiers et l’huissier sont restés dehors. Ils ont bien essayé de faire partir de façon illégale les habitants mais, devant leur refus, l’huissier a constaté les identités et tout le monde est reparti.

Logiparc aura-t-il le toupet d’assigner en urgence ces familles alors que cette maison est promise à la démolition ? Si Logiparc ose le faire Dal86 ne laissera pas faire et utilisera tous les moyens légaux mais aussi légitimes à sa disposition pour empêcher un tel scandale.

Dal86 appelle au soutien inconditionnel de ces familles.

De plus, Dal86 constate qu’avec la trentaine de personnes qui habitent le squat l’étape, cela fait déjà cinquante personnes qui sont à la rue à Poitiers. Si on prend en considération qu’il n’y a 33 places au CHUS qui est plein, le calcul est vite fait : il y a déjà quatre vingt trois personnes à la rue à Poitiers. Et, malheureusement, nous en connaissons d’autres. Questions :

Qui claironnait il y a un an qu’il n’y avait pas de problème de logement à Poitiers ? Réponse : Commentaire de la journaliste sur France 3 Poitou Charentes 02-04-12 19h après l’expulsion du campement des sans logis et mal logés devant Notre Dame « du côté de la municipalité on estime qu’il y aurait suffisamment de structures d’accueil à Poitiers pour héberger toutes les personnes sans abri » Michel Berthier peut-il aujourd’hui nous dire si c’était le Dal86 qui s’était construit une autre réalité concernant l’hébergement et le logement à Poitiers ou si c’est la municipalité qui était dans le déni : « J’ai appelé le DAL national à propos de la situation actuelle », ajoute Michel Berthier. « A Poitiers, leur position ne correspond pas à la réalité. Ils se sont construits une autre réalité. » NR 04-04-12 ? Surtout que Michel Berthier, adjoint au maire en charge de la cohésion sociale, a rajouté dans la NR du 26-04-12 : « Contrairement à ce que dit le DAL (Droit au Logement), nous avons à Poitiers suffisamment de logements pour accueillir les personnes en difficulté ». VOIR

Peut-on imaginer que ce nombre considérable de personnes sans abri sur Poitiers est un phénomène récent ? Eh bien non ! « La municipalité est évidemment au courant de la situation de l’hébergement [d'urgence] » peut-on lire dans le Compte-rendu de RESF86 de la rencontre avec Michel Berthier du 22 février 2011 VOIR

Et même si c’était un phénomène récent, qui disait le 15 janvier dernier : “Toute personne débarquant à Poitiers peut être hébergée ; il suffit de faire le 115″ ? Il s’agit de Laurence Brunet, la directrice du centre communal d’action sociale de Poitiers. Mais nous ne pouvons pas penser qu’une directrice puisse intervenir dans la presse sans avoir l’aval de son président. Or qui est le président du CCAS de Poitiers ? Le maire de Poitiers ! Et nous irons jusqu’à faire l’hyposthèse que, au cas où, le maire de Poitiers s’est carrément planqué derrière sa directrice du CCAS signe de son grand courage politique.VOIR

Aussi, lorsque ce même maire de Poitiers cherchant à ne pas assumer ses responsabilités, répond au Collectif des familles et des personnes seules du squat l’Etape que « les situations que vous décrivez relèvent de l’hébergement d’urgence qui n’est pas de la compétence de la ville de Poitiers et je n’ai ni les moyens ni la possibilité de me substituer à l’Etat pour traiter ces questions », nous sommes dubitatifs. Connaissez-vous Pierre et le Loup monsieur le maire ? A force de raconter des histoires, on finit par ne plus vous croire !

DAL86dal86@free.fr – 06 52 93 54 44 / 05 49 88 94 56

Permanences : tous les samedis matin de 11h à 12h et tous les mardis soirs de 17h à 18h Maison de la Solidarité 22 rue du Pigeon Blanc Poitiers

SOURCE / DAL 86

Publié dans actualités

Commenter cet article