Quand Pôle emploi dématérialise les chômeurs...

Publié le par dan29000

Pôle emploi dématérialise les chômeurs

par Robert Crémieux

Kafka et Orwell en ont rêvé. Pôle emploi l'a fait. Les chômeurs, et les agents, vont être (un peu plus) dé-ma-té-ria-li-sés. Cela découle du "Plan stratégique 2015" et cela va être prochainement testé. Sous un titre triomphant de futurisme cybernétique le document de présentation présente la chose comme « une offre de service 100% web ».

L’habillage de l’opération est comme toujours ronflante, pour ne pas dire dégoulinante de bons sentiments. Il s’agit bien sûr de « Réussir ensemble ». Derrière « l’offre de service » basée sur le « volontariat » et la « complémentarité » se cache avec peine l’idéologie du « choc de compétitivité » qui doit se traduire par une réduction espérée des effectifs et un éloignement toujours plus grand des chômeurs du contact avec les agents.

Quand on connaît la révolte, le désarroi et la souffrance que génèrent pour de nombreux chômeurs le numéro d’appel centralisé 3949, on mesure le cynisme de la fuite en avant dans laquelle se précipite la direction de Pôle emploi. Rappelons que le « Plan stratégique 2015 » est la traduction mécanique des orientations voulues par Sarkozy pour le service public de l’emploi, c’est-à-dire la réduction des dépenses, des effectifs et des moyens.

C’est un euphémisme de dire que cette « dématérialisation » n’a fait l’objet d’aucun « dialogue social » avec les associations de chômeurs, pas plus qu’avec les syndicats. Ni sous Sarkozy, ni sous Hollande. Le gouvernement se coule sans états d’âme dans les habits taillés par ses prédécesseurs. Quant à la responsabilité des syndicats partenaires sociaux, il est urgent qu’ils entament le dialogue et pratiquent un « tous ensemble » n’excluant pas les chômeurs et leurs associations.

Robert Crémieux

SOURCE / MEDIAPART

Publié dans actualités

Commenter cet article