Rennes : occupations, expulsions et résistances

Publié le par dan29000

En soutien aux expulsés du 36 rue legraverend

Nous vous envoyons ces mots afin d'affirmer notre soutien aux personnes expulsé ce lundi 18 Septembre à 14 heures qui avait élu domicile au logement 36 rue Legraverend, ancien hôtel, d'un marchand de sommeil long séjour, vide depuis au moins 6 mois.


Ils étaient dans ce lieu depuis vendredi, donc 48 heures (durée légal à
partir duquel on peut prétendre qu'un logement est sien jusqu'au procès
qui légifèrera sur l'occupation). Malgré cela, grâce à une collusion qui
n'est plus à démontrer, propriétaire foncier, politiques, promoteurs
immobiliers et services de police,  ont conduit et répéter encore une
fois leur petite affaire. Ils ont passé outre les pseudos freins
juridiques pour expulser sans vergogne, à la force de 35 hommes
carapacés, le logement de ces occupants (soit dit en passant, ces
derniers ont judicieusement fait le mur lors de leur arrivée afin
d'éviter le désagrément d'une arrestation)
Nous ne voulons pas laissé sous silences ces évènements qui ont long
cours lorsque l'on s'intéresse un tant soit peu à l'évolution de cette
ville.
Ouest France titrait mardi «  la taxe d'habitation à Rennes explose ».
Nous, nous voyons des fermetures administratives à répétitions de bars
non conventionnels, des lieux de fêtes qui se tarissent, des loyers de
plus en plus élevés de par cette petite mafia foncière, des bouquinistes
qui se font refouler place hoche, la lourdeur des exemples nous épargnes
de tous les énumérées. En tout cas, nous vivons donc à différentes
échelles l'attaque de ce qu'ils nomment notamment dans leur spectacle son
et lumière de l'été, la métropole.
Rennes métropole, c'est un projet pharaonique et dément du quartier de la
gare, un obscène chantage à la naturalisation pour détruire des jardins
ouvriers et raser des maisons sans discontinuité aux deux extrémités des
canaux de la ville, ce sont des  destructions systématique de maisons aux
quatres coins de Rennes afin d'ériger les dernières innovations en
matière de cubes habitables sur plusieurs niveaux et tout le conformisme
qu'il génère.
Les expulsions de logements occupés, habités depuis des années, ne sont
pas sans laissé de dégoûts, de tristesses pour ceux qui les vivent,
sachons nous voir, discuter et nous déployer après ce qui s'est passé ce
Lundi. Que ce dégoût du premier instant se transforme en force pour
réussir un jour, à un endroit, à renverser la vapeur, qui alors fera sans
aucun doute, boule de neige sur le reste de leur initiative. La ZAD (zone
à défendre) contre le projet d'aéroport, à Notre Dames Des Landes, nous
en donne d'ors et déjà l'inspiration. Ce message est une invitation à
s'organiser, premier pas, sans surestimer la suite, mais en gardant
collectivement l'intime conviction que ce qui se déroule dans cette ville
comme un voile qui masque nos possibles, n'est pas inexorable. Sachons
nous trouver...

Des repas hebdomadaires le mardi et le mercredi et le Vendredi soir sont
des instants qui nourrissent nos rencontres. Vous y êtes conviés. Pour
quiconque sait entendre ces mots.

www.maisondelagreve.com
www.facebook.com/maisonde.lagreve.5

_______________________________________________
liste de diffusion Agi-rennes-diffusion
Agi-rennes-diffusion@boum.org
https://mailman.boum.org/listinfo/agi-rennes-diffusion

Vive la Maison de la Grève !
https://maisondelagreve.boum.org

Publié dans actualités

Commenter cet article