Saint-Girons (Ariège) : une municipalité qui n'aime pas vraiment la liberté d'expression

Publié le par dan29000

La Liberté d’Expression chez nous.


de : Nada09


mercredi 10 avril 2013

Bonjour, la municipalité socialiste de saint-girons dans l’Ariège, qui pratique la politique du silence face à des demandes et des besoins de la population, que ce soient d’ordre culturels, sociaux, à décidé de retirer la maigre subvention (1000€) qu’elle attribuait à notre radio associative libre et sans publicité. En conséquence elle met en péril les 3 emplois pérennisés l’année écoulée. Cette décision pourrait être liée à un contexte d’austérité global, cependant, même pas. Lors du dernier conseil municipal, en date du 21 mars 2013, le maire nous à éclairé sur la véritable raison, à savoir, avoir été "trop proches" du Centre Social Auto-oragnisé, appelé l’AllantVers et de soutenir l’occupation ainsi que le projet d’ouverture d’un lieu collectif. Comme sous l’inquisition ou la guépéou, Mr Murillo (le maire) demande à l’ensemble des salarié-é-s de La Locale d’abjurer tout lien avec l’AllantVers. Entre conflits d’intérêts, clientélisme, autisme et vengeances avec les personnes qui ne sont pas d’accord avec eux, l’Ariège fait reste fidèle à ses habitudes en matière de politiques locales. La semaine passée, Augustin Bonrepaux, président du Conseil Général, à confirmé l’impossibilité de faire face aux frais sociaux du département, arguant qu’il y aurait en Ariège, trop de vieux, de RSAstes ainsi que d’handicapés. Rappelons que ce Monsieur est mis en examen pour cause de détournement de fonds sur un projet de maison de retraite jamais aboutie. La Locale est un outil social et culturel de proximité, on peut y trouver des contes pour enfants, un programmation musicale éclectique en dehors des schémas commerciaux, des émissions de contre information et de critiques sociales, en bref, nous donnons la parole aux exclu-e-s du débat public, tout en s’harmonisant avec le besoins locaux. Nous sommes un outil d’éducation populaire qui fonctionne de manière horizontale. Personnellement, je travaille sur plusieurs dossiers : l’accessibilité au centre ville avec des handicapé-e-s, l’exclusion et la stigmatisation des gens du voyage, Pour plus d’informations vous pouvez visiter notre site, dont le streaming ne fonctionne plus ; les podcasts oui. http://lalocale.ckdevelop.org/news/...

La dernière Assemblée Générale de "La Mauvaise Herbe", association qui porte la radio, à décidé de dénoncer cette tentative de répression face à une liberté de presse dérangeante. D’une façon plus large nous souhaitons appeler à la solidarité de manière à ce que ces pratiques vichystes ne passent pas dans l’ombre. En espérant que les gredins au pouvoir tels des vampires se dissipent sous l’effet de la lumière, vous recevrez via sendspace, la bande son du conseil municipal sous forme de 2 fichiers.

Ecoutez le conseil municipal. https://soundcloud.com/ya-padchef/0... https://soundcloud.com/ya-padchef/0...

Pour rappel, c’est cette même municipalité qui a censuré le roman (Capitaine Superbe) de Gaston Massat dont la bibliothèque porte le nom, Le Canard, sous la plume de Jean-Luc Porquet avait publié un article intitulé "Massat à la tronçonneuse".

Cordialement, Dominique Bretones, membre fondateur de La Locale, rédacteur présentateur.

SOURCE / BC

Publié dans actualités

Commenter cet article