Sauvons la forêt de Brocéliande : la super décharge, c'est non, mobilisation

Publié le par dan29000

SAUVONS LA FORÊT DE BROCELIANDE du projet d'une MEGA DECHARGE


1. POUR SIGNER LA PÉTITION ET ECRIRE AU PREFET, à la MINISTRE DE L'ÉCOLOGIE, au Président du Conseil Général d'Ille et Vilaine et à la Présidente de la Fédération Touristique de Brocéliande (lettre déjà faite, vous n'avez qu'à signer) :

..... UN SEUL LIEN, DEUX CLICS :
http://podbete.org/1770-sauvons-la-legendaire-foret-de-broceliande


2. POUR SIGNER seulement LA PETITION :
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Pas_Decharge_en_Broceliande/?fpla


3. DIFFUSER LARGEMENT auprès des MÉDIAS ET INVITER NOS AMIS (adresses de médias plus bas)

4. Une idée : QUAND VOUS ENVOYEZ DES MAILS, rajouter ce LIEN à votre SIGNATURE ;
http://foret-de-broceliande.carolinevivier.com/
( lien du site internet spécialement créé pour relayer la manifestation et le la pétition pour Brocéliande)
ou celui ci qui relie tous les liens :
http://podbete.org/1770-sauvons-la-legendaire-foret-de-broceliande

Voir plus d' instructions et adresses pour agir auprès des médias et ministère de l'écologie plus bas SVP



!!!!! UNE INFO IMPORTANTE REçUE LE 1er JUIN :
Un jugement demande la liquidation de sauvegarde en Brocéliande si l'asso condamnée à payer 12 000€ à M Philippe Chevrel, président du SMICTOM (pour mémo, ceux qui veulent installer cette décharge), ne paye pas ! Cela arrangerait bien certains que cette asso disparaisse.

Sauvegarde de Brocéliande ayant encore de nombreux recours pour la préservation de la forêt, l'asso a besoin de survivre jusqu'à que ceux-ci soient jugés.

Un appel aux dons est lancé auprès des 30 000 signataires de la pétition à envoyer chacun 1 € ( ou plus bien entendu !) sur un compte bloqué à l'ordre de :

CARPA (caisse de règlement pécuniaire des avocats)
Sauvegarde de Brocéliande Rue Val aux Fées 56430 CONCORET- le jugement du Tribunal de Grande Instance de Vannes prononcant la Liquidation Judiciaire de l' ASSO.

L'asso a fait appel de cette décision devant la Cour d' Appel de Rennes, pour pouvoir continuer ses actions en justice et sur le terrain : A ce jour, les
travaux de l' usine n' ont pas repris et le centre d' enfouissement n' est pas exploité. !!!!!

**************************

POURQUOI NOUS MOBILISER :

Le CODERST a voté pour le projet de décharge et d'usine le 22 janvier en Préfecture de Rennes (Conseil Départemental de l’environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques), au mépris de la majorité des avis défavorables recueillis lors des 5 enquêtes publiques menées.

Le préfet de la région Bretagne, Michel Cadot, a pris la décision finale de valider le projet de décharge le 13 Mars malgré une opposition locale des deux communes concernées, les nombreuses irrégularités dénoncées auprès des instances juridiques et une mobilisation populaire.

Le Préfet a déjà décidé de sacrifier la BIO DIVERSITÉ de BROCELIANDE au profit de la GESTION DES DÉCHETS tout azimut car il a accordé une dérogation, alors même que le projet n'est pas acté, pour permettre la destruction des Grenouilles agiles (Rama dalmatina) et de leur site, en sachant que ce sont des espèces protégées.

Les atteintes à la biodiversité que les associations avaient dénoncées depuis des années sont bien réelles et effectives. D'autres dérogations seront accordées par le préfet si besoin ...

La décharge déjà construite il y a des années (liée à un taux de cancers anormalement élevé chez les riverains) justifierait l'agrandissement de cette décharge selon le préfet.

Une manifestation a eu lieu le 2 mars sur le site de Point-Clos et a réuni près de 1 000 personnes, quelques retombées dans la presse, mais pas assez, c'est pour ça aussi que nous devons nous mobiliser
(vous trouverez ici les articles et photos liés à cette manif)

*****************************

QUE POUVONS NOUS FAIRE ?

1. INVITEZ VOS AMIS À SIGNER LA PÉTITION, les anglophones aussi (texte en GB à la fin de cette présentation) : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Pas_Decharge_en_Broceliande/?fpla

2. CONTACTONS LES AUTORITÉS :
Il faut montrer qu'une MOBILISATION publique et responsable se fait autour de la PRESERVATION de ce territoire magnifique.
Pour le moment, nous sommes 7 000 à nous être inscrits (sur les 2 événements), plus nous serons nombreux à agir, plus nous aurons de chance d'être entendus, MÊME UN MESSAGE TRÈS COURT AURA SON POIDS :

Si en plus de la lettre mise dans le lien (au dessus) vous voulez vous adresser d'une manière personnalisée au Préfet :
Préfecture de la Région Bretagne,
a l'attention de Monsieur le Préfet, Michel Cadot
3, avenue de la Préfecture
35026 Rennes Cedex 9

Téléphone :+33 2 99 02 10 35
Télécopie :+33 2 99 02 17 80
mail : pref-secretariatsg@ille-et-vilaine.gouv.fr


3. APPEL AUX MÉDIAS, QUE LA PRESSE PARLE de LA MENACE QUI PÈSE SUR BROCÉLIANDE !!!

- CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE :

• CONTACTER LES MÉDIAS, PRESSE, TV, Radios, assos :

EXEMPLE DE COURRIER que vous pouvez envoyer aux personnalités, associations (fondation hulot en a reçu une, pour le moment pas de réponse), médias...

"Je participe en tant que citoyen(ne) à une lutte de longue haleine contre la construction d'une usine TMB et d'un immense centre d'enfouissement d'ordures ménagères qui viendraient "compléter" une décharge existante, dans la forêt de Brocéliande.
Cette usine menace l'écosystème et la santé des habitants. Ce centre ferait de Brocéliande la plus grande décharge de Bretagne et accueillerait les déchets de 68 communes dans un environnement natura 2000. Ce projet, initié par le SMICTOM depuis 2004 est mis en cause par des associations locales qui ont beaucoup de mal à faire entendre la voix des citoyens (enquêtes publiques négatives, enquêtes médicales ayant démontré des taux de cancers anormalement élevés chez les habitants limitrophes de l'actuelle décharge, recours juridiques pour la protections des espèces animales en danger...). Malgré tout cela, le Préfet a donné mi mars l'autorisation pour cette méga décharge et a déjà accordé des dérogations pour détruire l'habitat des grenouilles agiles (espère protégée). Il y a très peu de médiatisation autour de ce scandale qui menace Brocéliande qui est notre patrimoine naturel et mythologique à tous. Je vous lance un appel au secours pour que soit enfin relayé publiquement cette atteinte à notre environnement qui aura des conséquences irréversibles sur l'eau, la forêt et les espèces animales qui y vivent.
Voici le lien d'une des associations qui défend Brocéliande depuis des années,
http://www.sauvegarde-broceliande.org/
le lien de la pétition AVAAZ qui recueille à ce jour près de 28 000 signatures
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Pas_Decharge_en_Broceliande/?fpla
et le lien de l'événement citoyen qui regroupe plus de 7 000 personnes :
https://www.facebook.com/events/191417704334054/

quelques idées :

CHARLIE HEBDO
lucelapin@charliehebdo.fr
http://www.charliehebdo.fr/Contact.html

Marianne - 32, rue René Boulanger - 75484 Paris cedex 10 - Tel : +33 (0)1 53 72 29 00 - Fax : +33 (0)1 53 72 29 72
http://www.marianne.net/forms/CONTACTER-LA-REDACTION-DE-MARIANNE-NET_f1.html

NOUVEL OBS
http://tempsreel.nouvelobs.com/

Le nouvel Observateur12, place de la Bourse
75002 Paris
Standard : 01 44 88 34 34

http://www.lepoint.fr/

LE CANARD
http://www.lecanardenchaine.fr/

RUE 89
http://www.rue89.com/contact

MEDIAPART
http://www.mediapart.fr/contact

FR3 BRETAGNE :
France 3 Bretagne
9, avenue Janvier
CS 44015
35040 RENNES cedex
Standard : 02 99 01 79 79
http://www.france3.fr/contact/form1_opinionsemiss.php?chaine=france3®ion=9&name=Bretagne

contactez vos journaux locaux et régionaux...

Contact Rennes info
si vous voulez proposer des articles, ou annoncer vos événements...
contact@rennes-info.org
contact1@rennes-info.org


• POSTER des commentaires et ENVOYER DES MP sur les PAGES À GRANDE DIFFUSION ce qui nous permettrait de toucher un large public

Si nous sommes nombreux à le faire, il y aura plus de chance que la menace qui pèse sur Brocéliande puisse avoir une publication dans ces pages.

Toutes les pages "celtes" comme Brocéliande et avalon qui diffusent de jolies images et qui pourraient relayer la triste réalité :

https://www.facebook.com/pages/De-Brocéliande-à-Avalon-/231980130208426?ref=ts&fref=ts (50 000 abonnés)

"défendre les animaux et protéger la nature", 360 000 abonnés
https://www.facebook.com/defendrelesanimaux
mail : defendrelesanimaux@live.fr

Protéger la nature 25 000 abonnés : https://www.facebook.com/natureprotect?ref=stream

Le changement par la consommation 23 000,
https://www.facebook.com/pages/Le-changement-par-la-consommation/218263484852205

L’Homme, une arme de destruction massive, 43 000
https://www.facebook.com/HADDM

4. Mettre en signature automatique de vos mails le lien du site internet spécialement créé pour relayer la manifestation et le la pétition pour Brocéliande :
http://foret-de-broceliande.carolinevivier.com/


MERCI


*****************************************

RAPPEL DES FAITS :

La forêt de Brocéliande, réputée pour les mythes et légendes qu’elle renferme est un haut lieu de la légende Arthurienne et tout simplement une part essentielle du patrimoine breton et mondial.

Le projet de méga décharge en lisière de la forêt de Brocéliande, à proximité de l'étang de Comper, met en danger la bio diversité de cette forêt, de par sa superficie et de la pollution même des rejets car n'oublions pas que la forêt de Brocéliande, outre son histoire mythologique, c'est aussi nombre de sources et d'espèces végétales et animales qui ne pourront que subir de plein fouet la contamination induite pas ce genre de traitement de déchets hautement polluant.


Ce site historique est depuis 2004 un terrain d'affrontement entre d'une part des associations de défense de l'environnement et d'autre part une soixantaine de communes du centre Bretagne qui veulent construire en lisière de la forêt un centre d'enfouissement de déchets issus des différentes collectes (refus de l’usine TMB, Déchets Industriels Banals…) et une usine de traitement d'ordures ménagères (Tri Mécano Biologique) de 11.900m². Le site prévu sur la commune de Gaël au lieu dit Point-Clos aura une capacité de stockage estimée à 300 000 m 3 pour une durée de vie prévisionnelle de 15 à 20 ans avec un stockage quant à lui définitif. Adossée à une ancienne décharge d’environ 6 hectares contenant 330 000 tonnes de déchets, cette nouvelle zone occupera près de 12,6 hectares dont 7 ha dédiés au stockage des déchets et le reste étant réservé aux traitements des effluents.

Plusieurs associations de Brocéliande luttent activement contre ce projet lancé en 2003. De son côté le SMICTOM (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures Ménagères) affirme que ce projet est la seule alternative au transport des déchets vers un centre dans la Mayenne qui, lui aussi, a un coût sur l'environnement.

Les actions de communication entreprises par les associations ont permis d’informer la population locale des risques économiques, sanitaires et environnementaux (risques de cancers, pollutions de l’eau et de l’air, risques d’incendies…) liés aux traitements d’ordures ménagères et au compostage de déchets organiques. Les investigations et actions juridiques menées dans ce cadre ont abouti au blocage de ces projets menés au mépris de la législation environnementale. Lors de son jugement de mars 2010, le tribunal administratif de Rennes a annulé le permis de construire du 17 novembre 2006 accordé par le préfet d'Ille-et-Vilaine au SMICTOM Centre Ouest 35 et les arrêtés autorisant l'exploitation d'un centre d'enfouissement et d'une usine de traitement d'ordures ménagères. Ce jugement est aujourd'hui définitif car aucun appel n'a été formé. Un coup d'arrêt a donc été donné à ce projet dans un contexte de forte contestation.

Malgré cela de nouvelles autorisations également contestées ont été à nouveau délivrées pour ce projet de création d'un site dédié aux déchets à la porte de Brocéliande et la menace persiste...

En 2011, le SMICTOM a déposé un nouveau dossier pour le même projet, afin de solliciter à nouveau un permis de construire pour l'usine et une autorisation d'exploiter pour l’ensemble des installations (usine et centre de stockage). Le permis de construire a été délivré en octobre 2011 et a aussitôt fait l'objet d'un recours contentieux, de la part des Associations Sauvegarde de Brocéliande, Assure, SOS Brocéliande, mais encore de la Commune de GAËL qui dans l'intérêt de ses administrés s'oppose à l'implantation du projet sur son territoire (dossier en cours).

En 2012, a eu lieu une nouvelle enquête publique (la 5éme) relative à l’instauration des servitudes d’utilité publique dans le périmètre des 200 mètres des zones à exploiter. De nouveau, le commissaire enquêteur donne un avis favorable, malgré les remarques entièrement défavorables sur ces projets de la part de la population, des associations et des municipalités de Gaël, Concoret et Muel, qui sont venu déposer leurs avis dans les registres. Même l’ONF (Office National de Forêts) a montré son désaccord avec le SMICTOM sur les projets. La ZNIEFF est toujours là, la zone de risque majeur de feux de forêts avec enjeux humains également, les zones humides et réseaux aquifères sont toujours présents, le projet est toujours situé en tête de bassin versant, etc. L’ancienne décharge rejette toujours des « biogaz » et des jus de fermentation dans l’environnement (déchets à même le sol), on observe d’ailleurs une forte concentration de décès par cancer à la périphérie du centre d'enfouissement particulièrement sur la partie GAEL ( au sud de la décharge) dans un périmètre de 2 km où sur 21 décès, 17 sont dus au cancer (81 %) depuis1984

Les faits précédents nous amènent à exiger une véritable étude épidémiologique indépendante sur les cas de cancersqui frappent les riverains du site et à exiger:
QUE LE SITE SOIT IMMEDIATEMENT DÉPOLLUÉ ET RENDU A LA FORÊT !

QUE SOIT REFUSÉ LA DÉLIVRANCE DE TOUTE AUTORISATION DE CONSTRUIRE OU D’EXPLOITER POUR CE PROJET INADAPTÉ et DÉPLACÉ!

Nous ne nous étendrons pas sur les risques liés aux usines TMB (Tri Mécano Biologique). Voir les liens ci-dessous parlent d' eux même:
http://www.bagnoletenvert.com/article-tmb-methanisation-l-exemple-accablant-de-l-usine-de-montpellier-113298632.html
http://www.fne.asso.fr/fr/traitement-mecano-biologique-tmb-et-tri-compostage.html?cmp_id=167&news_id=12101
http://www.cniid.org/Risques-et-limites-du-traitement-mecano,101

Le 17 septembre dernier, le Conseil Général d’Ille et Vilaine a inauguré à Paimpont « Brocéliande, la porte des secrets » avec sa boutique et le nouvel office de tourisme du pays de Brocéliande (voir photo de présentation). Viendra t’il en 2013 à Gaël inaugurer « Brocéliande, la porte des poubelles » ?

Une même forêt de légende, un même patrimoine, quant à Brocéliande, elle attend toujours une politique de mise en valeur qui soit réelle, effective, globale et cohérente. La mobilisation pour la sauvegarde de notre patrimoine naturel et culturel et la préservation de notre qualité de vie actuelle, est donc primordiale.

Signer cette pétition c'est un acte citoyen, pour nous mêmes, pour le vivant, mais aussi pour nos enfants. Des alternatives existent, mais les autorités françaises ne font pas l'effort de s'en préoccuper et choisissent les solutions qui leur paraissent les plus simples, au détriment du vivant, de l'avenir et des populations.


PS : pour les personnes qui n'ont pas l'habitude des événements, les messages vous sont envoyés automatiquement par FB, si vous souhaitez ne plus recevoir de NOTIFICATIONS, vous cliquez sur le bouton en haut à droite en forme de roue, et vous sélectionnez "ne plus recevoir de notifications", même en étant inscrit, vous ne recevrez plus rien.


-------------------------------------------
IN ENGLISH ;

Si vous avez des amis anglophones ou vous connaissez des pages anglophones (celtes, anglaises, us...) vous pouvez poster ce texte en anglais pour les inciter à signer cette pétition, Brocéliande fait partie du patrimoine CELTE, donc est internationale, merci !

if you know english, irish, celts or us FB pages or friends could you share with them, BROCELIANDE is celtic heritage, so international :

The petition on AVAAZ is in french, so here's the ENGLISH TRANSLATION :

"The forest of Brocéliande in Brittany (France), famous for myths and legends, is the sacred place of Merlin, Vivian and King Arthur legends, so it plays an essential part in celtic and worldwide heritage.

A huge household waste storage site (300 000 m3, 13 Ha, 25 US football fields) is planned to be put in this magnificent forest, and will increase so a former rubbish dump.

In March, the prefect has approved this monstrous project, so we must be NUMBEROUS TO SAY NO, THIS IS OUR COMMON HERITAGE, and for our children too, SIGN PETITION, SHARE TO YOUR FB CONTACTS, you can make an event in your own country explaining and asking to sign AVAAZ petition.

WHAT YOU CAN DO TO HELP :

1. SIGN and MAIL PREFECTURE : JUST ONE LINK, Two CLICS : YOU JUST HAVE TO GIVE YOUR NAME AND MAIL AND SEND : 'ENVOIE",

http://podbete.org/1770-sauvons-la-legendaire-foret-de-broceliande

If you want only sign AVAAZ petition :
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Pas_Decharge_en_Broceliande/?fpla

when signing, as it's a petition in french, if you don't find the english name of your country, you will find it in french,
so for US, select = Etats Unis,
for UK = Royaume-Uni,
Deutschland = Allemagne,
Nederlands = Pays Bas


This is a very summerized translation of the letter to the Prefect:
"We demand an independent expertise about the numerous cases of cancers in the nearby population living close to the former waste site and that the Prefet of Brittany Region takes back the final validation for the waste storage in order to make these surveys and consider other possibilities to protect environment, animals, water and to respect this celtic heritage."

2. CONTACT MEDIAS, THAT THIS SCANDAL BECOMES FAMOUS, everybody loves Broceliande but NOBODY talks about this problem.


Your commitment in our sides is a campaigning act against the irresponsibility of many elected representatives who consider wastes as a fate without any concern for the future generations

SOURCE / FACEBOOK, BROCELIANDE N'EST PAS UNE POUBELLE, SAISON 2

Publié dans environnement

Commenter cet article