Vous connaissez les chats...Mais connaissez-vous la vivisection ?

Publié le par dan29000

La vivisection... (histoire vraie) La vivisection...

 

 

 

J'ai vu une vidéo, un jour d'un chat, attaché à une table, sur le ventre, les pattes tendues par des sangles. Il miaulait simplement, il suppliait. Arrive devant lui un vieux monsieur, sans doute un "professeur", lunette sur le bout du nez, qui commence, en ignorant complètement le chat et ses suppliques, à expliquer qu'il allait lui couper la boite crânienne afin de découvrir le dessus du cerveau afin de tester les réflexes moteurs des zones qu'il enlèveraient par la suite. Il se saisit rapidement d'un cutter et si vite que je le remarque à peine, il entaille tout le dessus du crane du chat, devant les oreilles, et lui retourne la peau sur les yeux. Cela c'est passé si rapidement, que je n'ai pas réalisé sur l'instant. Je suis là, je contemple la tête de ce pauvre chat, vivant, qui miaule doucement, qui supplie, je contemple l'os de son crâne découvert. Je suis choqué : mon poul s’accélère, ma tension monte, j'entends mon coeur battre dans mes oreilles. Et le vieux monsieur est là, tout souriant, expliquant la suite des opérations. Je m'attendais à le voir saisir un engin de torture horrible, sortie tout droit d'un film d'horreur : une scie circulaire, un engin comme dans les hôpitaux, ou je ne sais quoi d'autre d'immonde. Ce fut pire : une vielle perceuse avec une mèche pour percer l'acier. Il saisie la tête du chat, qui ainsi relevée laissait entendre des miaulement étouffés, difficile pour lui de respirer, la gorge ainsi tendue. Puis sans état d'âme, sans hésitation, le geste sûr et précis, ce vieux monsieur commence a percer un trou dans le crane du chat, qui ne peut bouger et qui miaule doucement. Puis il recommence, en précisant qu'il ne faut pas percer trop loin. On dirait un vieux bricoleur du dimanche, avec son tablier gris, ses lunettes au bord noir, lourdes, en train de réparer une étagère. Il perce, sans sourciller, 4 trous. Puis, il se retourne, satisfait de sa symétrie, explique maintenant qu'il va grignoter le bord du crane en partant des trous. C'est la seule façon qu'il a trouvé dit-il pour ne pas abimer le cerveau qu'il veut "étudier". Et la, comble de l'horreur, les images resteront a jamais gravé dans ma mémoire : il saisie une pince d'électricien, celle qui ont un bout pointue et recourbée. Elle sont longues. Le chat est toujours là, immobile. Il ne miaule plus que par intermittence, comprenant sans doute que son calvaire ne fait que commencer et pourtant souhaitant son arrêt. Le vieux monsieur lui ressaisi la tête, puis ouvre la pince, sans délicatesse, le geste précis et rapide, et commence à attraper un bout du crane du chat, et relève d'un coup sec le poignet afin de briser l'os sur une toute petite partie. Et il répète le geste, inlassablement. Et j’entends l'os se briser, craquer comme une noix, a chaque geste de l'homme. Le chat miaule doucement, son agonie, sa souffrance, ses suppliques s'entendent a peine sous le bruit effroyable de l'os ainsi "grignotés" par cette main habile empreinte d'un longue expérience... J'ai éteins la vidéo, ne pouvant aller plus loin. Je suis resté là, immobile, dans le plus lourd silence qu'il m'est était donné d'entendre. [ Baron Eraser ] La vivisection, c'est ca. En permanence. Sur des millions de vie.

 

Stop vivisection. Signez, rejoignez, partagez. https://www.facebook.com/events/508661532532207/

 

C'était un chat, c'était une vie.

 

SOURCE / baron-eraser

 

Publié dans actualités

Commenter cet article

solene 14/10/2013 22:45

il faut l emprisonner il faut l envoyer en hp(hopital psychitrique)