JR, l'art sans frontières, aux éditions Montparnasse

Les éditions Montparnasse ont publié en octobre un DVD intitulé #JR, l'art sans frontières, un superbe documentaire signé Serge July et Daniel Ablin.

 

A moins de quarante ans, JR est sans doute un des artistes français les plus connus dans le monde, avec Godard. Ce DVD est donc le bienvenu. D'autant plus que JR est un des meilleurs représentants de ce street art que nous aimons particulièrement. Les murs sont depuis quelques décennies les nouveaux lieux d'expression des artistes, cela vient rompre la monotonie des expositions enfermées dans les musées, lieux parfois intimidant pour certains. L'art doit être libre, à la portée de tous. L'art n'a pas de frontière, JR non plus. C'est donc, au-delà de son art, un passionnant voyage que nous propose ce film chatoyant, de New York à Shanghai, de Paris à la frontière américano-mexicaine, de Montfermeil à Rio. JR aime les endroits où d'habitude l'art n'est pas le bienvenu, les favelas, Les Bosquets, cité en difficulté, un mur de séparation en Israël. L'art comme moyen d'intervention dans un quartier, dans un pays, l'art comme outil pour changer le monde. A une époque déjà lointaine, certains disaient, à juste titre, la caméra est un fusil. Mieux qu'un fusil. Le temps des fusils passe, les caméras restent.

 

Pourtant JR, comme tous les grands du street art est aussi présent dans les musées, dans les galeries. Il a su constituer autour de lui une équipe. Comme Paul Bloas qui peint, JR lui photographie puis colle ses énormes panneaux en papier sur des murs. Street art éphémère qu'il faut alors photographier ou filmer. Sur des murs de cités, de monuments, sur des wagons, en collaborant, et c'est là sa formidable force, avec les gens de l'endroit où il se pose. Parfois avec son camion-studio que l'on peut suivre dans le film si attachant fait avec Agnès Varda, Visages villages. JR voyage et rencontre des gens, il aime créer, il aime exposer, toujours planqué derrière ses éternelles lunettes noires. Le monde entier est sa salle de jeux...Le film donne un bon aperçu de cet artiste un peu secret, pourtant suivi par un million de personnes sur Instagram. Car JR a aussi compris le rôle déterminant des réseaux sociaux. Nous qui n'aimons pas trop les « stars » connues dans le monde, on ne citera personne, souvent pas mal de frime et beaucoup de business, nous ne pouvons qu'admirer JR et ses choix sans cesse renouvelés. Le film nous en donne un vibrant témoignage.

 

Dan29000

 

#JR, l'art sans frontières

Serge July et Daniel Ablin

Avec Agnès Varda, Dominique Wolton, Jean de Loisy....entre autres.

Éditions Montparnasse

DVD Couleur. VF sous-titres anglais

2018 / 53 ' / 20 euros

 

Site éditeur

 

« JR est plus qu’un artiste, c’est un média - si l’on tient compte de l’ampleur de ses actions."

LES ECHOS

 

A LIRE AUSSI momentum-la-mecanique-de-l-epreuve-exposition

 

Tag(s) : #arts, #écrans
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :