Dernière sommation, David Dufresne, éditions Grasset

Cet automne de luttes sociales a été marqué sur le plan de la littérature par la sortie en octobre du premier roman du journaliste indépendant, cinéaste et écrivain David Dufresne : Dernière sommation, chez Grasset. Titre explicite s'il en est.

 

Si vous avez suivi le mouvement des Gilets Jaunes depuis un an, vous savez sans doute que David Dufresne a tenu un terrible recensement documenté des blessures graves des manifestants par les forces de l'ordre (mains arrachées, énucléations, crânes fracturés), tout ceci étant signalé à la Place Beauvau au quotidien, et hébergé par Mediapart. Déchaînement de violences policières assumées par un pouvoir hors-sol désorienté durant plusieurs mois. Travail de journaliste indispensable, surtout dans un pays où cette profession est souvent  complice du pouvoir, bien intégré aux classes dominantes, en dehors d'une petite poignée de médias indépendants.

 

Pour revenir sur ce précieux travail d'information, David Dufresne a choisi pour une fois la fiction, en mettant en scène un enquêteur indépendant, Étienne Dardel, immergé dans une insurrection parisienne, sorte de double de l'auteur. Viennent s'y ajouter Vicky une documentariste mutilée durant une manifestation, et sa mère Gilet jaune installée sur un rond-point dans le sud du pays, passée des trahisons en boucle du PS au RN. Sans oublier les hommes de l'ordre, marionnettistes du pouvoir, parfois en rivalité. Tout cela avance vite car David Dufresne sait écrire, que cela soit avec des mots ou des images, de Libération jadis à sa grande enquête sur les dérives d'Alliot-Marie et de l'anti-terrorisme dans l'affaire des épiciers de Tarnac, Tarnac, magasin général, en passant par Quand la France s'embrase, pour France 2 en 2007,ou encore ses films pour Arte...

 

En un peu plus de deux cents pages, David Dufresne nous offre un magnifique roman de résistance qui sonne juste et tombe au bon moment quand débute la deuxième année des Gilets jaunes. Un roman coup de poing dans un pays riche qui crée des pauvres toujours plus, et remet en question le droit de manifester en mutilant et en faisant peur. Un roman de combat qui respire le réel, loin des médias en continu compromis au quotidien, loin des mensonges d’État... Comment ne pas remercier David Dufresne pour son travail de documentation et pour son talent d'auteur. Dernière sommation, un roman insurrectionnel à lire en écoutant un bon vieux Clash ou MC5, ou encore le dernier Kery James ou Saez au choix...

 

Dan29000

 

Dernière sommation

David Dufresne

Éditions Grasset

2019 / 232 p / 18 euros / 12,99 euros en numérique

Site de l'éditeur

Site davduf.net/

 

RENCONTRES

  • 24/11 Paris, 5me salon Des Livres et l’Alerte 13h30 Débat - 15h Dédicaces
  • 28/11 Metz, Autour du monde, 18h30
  • 4/12 Paris, Librairie L’impromptu
  • 20/12 Lille, Action Antifasciste NP2C

2020

 

Dernière sommation, David Dufresne, éditions Grasset
Tag(s) : #lectures, #actualités
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :