L'homme qui chaussait du 62, de Daniel Crozes, éditions du Rouergue

En octobre, les éditions du Rouergue ont publié un nouveau roman signé Daniel Crozes : L'homme qui chaussait du 62. Ce roman intriguant ne pouvait nous laisser indifférent.

Librement inspiré de la vie d'Henri Cot, plus connu sous le nom de Géant Cot (1883-1912), cet épais roman de plus de 300 pages transporte le lecteur dans un monde particulier, celui des foires et des cirques du début du vingtième siècle. Un monde où se croisent nains et géants, femmes à barbe et musiciens, un foisonnement de personnages haut en couleur. C'est donc l'histoire attachante d'un fils de paysan et cordonnier, dans l'Aveyron, qui, à 20 ans, mesure 2,20 mètres, pesant 170 kilos et donc chaussant du 62 : Ulysse Bouissou. Il mène une vie simple, apprenti cordonnier chez son oncle. Pourtant sa vie va changer totalement quand Ulysse se présente au conseil de révision où un photographe réalise quelques clichés de lui. Qui ne tarderont pas à le rendre célèbre.  De nombreux articles amènent alors des imprésarios parisiens.

Tel est le départ de cette passionnante histoire. Ulysse va alors être engagé afin de former un duo de musiciens avec un Lilliputien. Vie métamorphosée. Le géant va parcourir toute la France, puis toute l'Europe et même un jour il se retrouvera embauché par le fameux cirque Barnum pour une tournée aux États-Unis ! Daniel Crozes entremêle avec talent la petite histoire de ce géant et la grande histoire au moment de ce tournant du siècle. Les personnages secondaires sont bien vivants, le roman avance vite pour le plus grand plaisir du lecteur. Même si nous aurions aimé un point de vue un peu plus critique sur l'exploitation honteuse de ces « curiosités humaines » comme elles étaient nommées à cette époque. Difficile de ne pas penser, à divers chefs d’œuvre du cinéma comme Freaks ou Elephant man. On a même parfois vu des « cannibales » exposés lors d'une Exposition universelle. Mais le roman de terroir ne s'aventure pas trop souvent sur ces terrains.

Au final, un roman réussi sur un grand homme attachant et une bonne introduction à la prolifique œuvre de Daniel Crozes, historien et romancier, grand chroniqueur et conteur de son Aveyron, pour ceux qui ne l'auraient jamais lu. Aujourd'hui ces pratiques ont cessé depuis longtemps, même s'il reste encore à en finir avec les cirques exploitant des animaux sauvages qui n'ont rien à y faire.

Dan29000

 

L'homme qui chaussait du 62

Daniel Crozes

Éditions du Rouergue

2019 / 330 p / 21 euros

Site éditeur

Lire un extrait

Lire chez le même éditeur, retour-aux-plantes-sauvages-connaitre-cultiver-utiliser

 

Tag(s) : #lectures
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :