Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Ne parlez pas de violences policières", une édition spéciale de La Revue dessinée et de Mediapart

3 Janvier 2021 , Rédigé par dan29000 Publié dans #lectures, #alternatives, #actualités

 

 

 

Deux rédactions se sont unies pour publier une édition spéciale sur les violences policières : La Revue dessinée et Mediapart, deux structures indispensables que les lecteurs de Danactu connaissent bien : « Ne parlez pas de violences policières », une phrase désormais tristement célèbre.

 

Survolons donc un sommaire particulièrement copieux. D'abord deux femmes impossibles à oublier quand on parle de violences policières. L'affaire Geneviève Legay, femme engagée de 73 ans, porte-parole d'ATTAC victime d'une charge policière à Nice, au milieu d'une foule calme. La seconde femme engagée est Assa Traoré, la sœur d'Adama Traoré, mort à 24 ans en 2016 à la gendarmerie de Persan (95), elle rappelle que l’État donne de plus en plus de pouvoir aux policiers, sans oublier le droit de filmer les policiers effectuant un contrôle. Puis au cœur de la Revue, Colère noire, une bande dessinée sur le mouvement Black lives matter, De la mort d'Eric Garner à celle de George Floyd qui alluma le feu aux États-Unis en mai 2020. Un combat qui devint rapidement mondial, de Bristol à Paris où quelques statues d'esclavagistes tombèrent de leur piédestal.

 

Au fil des pages, plusieurs entretiens édifiants, comme celui de Fabien Jobard, sociologue, directeur de recherche au CNRS et auteur de Police questions sensibles. Il explique à juste titre comment les Gilets jaunes ont rompu avec l'histoire domestiquée de la manifestation. En écho, entretien avec Vanessa Codaccioni, maîtresse de conférence en sciences politiques à Paris 8. Elle dénonce l'empilement des lois ayant créé « un appareil répressif monstrueux ». La lutte antiterroriste transposée aux mouvements sociaux. Plus loin vingt-cinq pages dessinées par Thierry Chavant, sur une enquête de Pascale Pascariello,intitulée La vie volée de Maria, une belle illustration de la fabrique de l'impunité, l'IGPN, la police des polices, ou comment des policiers enquêtent sur d'autres policiers, institution obsolète de plus en plus remise en cause.

 

Ajoutons à tout cela, une visite au Milipol, salon mondial de l'armement par Marion Montaigne, car la répression généralisée est aussi un business, un entretien avec David Dufresne, quelques témoignages de policiers, et cerise sur le gâteau, les propos de Michel Forst, rapporteur spécial des Nations Unies, ayant lancé une enquête en 2019 sur les pratiques liées au maintien de l'ordre en France. Conclusion, usage disproportionné des armes, portant atteinte au droit fondamental de manifester. Une belle alliance du plaisir de la bande dessinée et du sérieux des enquêtes de Mediapart. Une nouvelle réussite, après Algues vertes, l'histoire interdite, que nous avions chroniqué en 2019. Deux numéros indispensables toujours en vente.

 

Dan29000

 

« Ne parlez pas de violences policières »

La Revue dessinée / Mediapart,  édition spéciale

2020 / 160 p / 15 euros

 

Site La revue dessinée

Site Mediapart

 

 

 

,

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :