En février dernier, les éditions Michel Lafon ont publié un nouveau livre du professeur Didier Raoult, intitulé : Carnets de guerre Covid-19, sous-titré, Le plus grand scandale sanitaire du XXIe siècle.

 

La grande force de ce livre est que chaque ligne est facilement vérifiable puisqu'il s'agit du verbatim des communications hebdomadaires du professeur à l'IHU Méditerranée Infection de Marseille. Toutes ses interventions durant l'année 2020 étant consultables sur la chaîne You tube de l'IHU (Institut hospitalo-universitaire). Ceci étant important vu le torrent de manipulations et désinformations depuis le début de la pandémie du covid. Première constatation au fil des pages, le professeur Raoult n'a pas sa place dans le microcosme complotiste très actif depuis quelques temps. Nous sommes ici à l'écoute d'un scientifique international de haut niveau, reconnu depuis bien des décennies, avec une constante, la rigueur. Carnets de guerre débute en janvier 2020, avec bien entendu la Chine, point de départ de l'épidémie de coronavirus, puis le pic de l'épidémie en mars et avril avec le début des assauts groupés contre l'hydroxychloroquine, un médicament employé avec succès par plus de quatre milliards d'humains depuis plusieurs décennies. Médicament donc très ancien et surtout peu onéreux. Deux graves défauts pour certains.

 

Avec précision et une grande honnêteté intellectuelle, Didier Raoult dont le CV est plus qu'édifiant, explicite semaine après semaine, la bataille sur la chloroquine, sur le redemsivir, sur l'analyse des données dans le monde, sur l'étrange arrêt des deux études françaises sur l'hydroxychloroquine, comment un médicament bien connu et employé par des millions de personnes devient soudainement toxique avec un danger de 10% de décès ! Sans oublier le fameux Lancet Gate où le journal scientifique le plus célèbre dans le monde, se fourvoie en publiant n'importe quoi. Raoult, avec l'humour distancié qui le caractérise, intitule cet épisode consternant : Les Pieds nickelés font de la science. Sans détailler, vu la richesse du livre (conflits d'intérêts, contextualisation du covid dans l'histoire des maladies infectieuses, et situation à Marseille) quelques idées à retenir : arrêter d'avoir peur, car elle peut faire plus de dégâts que le virus, l'opposition évidente entre les 4000 patients malades suivis par l'IHU et les études basées sur le Big data, la pratique sur le terrain contre l'interprétation de statistiques ! Ajoutons à tout cela, les verbatims de ses auditions devant la Commission d'enquête parlementaire de l' Assemblée nationale, puis le Rapport à la Commission d'enquête devant le Sénat. Au final, un livre indispensable, dans la lignée éclairante de celui du professeur Christian Perronne l'an dernier : Y a-t-il une erreur qu'ils n'ont pas commise ? Difficile de ne pas être en accord avec Didier Raoult quand il conclut : « Il est urgent de revoir totalement la politique sanitaire française. »

 

Dan29000

 

Carnets de guerre COVID-19

Professeur Didier Raoult

Avec la collaboration de Yanis Roussel

Éditions Michel Lafon

2021 / 473 p / 19,95 euros

 

Site éditeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #lectures
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :