Catherine Ringer et la maternité des Lilas : Happy-from

Publié le par dan29000

Catherine Ringer et la maternité des Lilas lancent leur "Happy-from"

by Collectif des Usagers de la Maternité des Lilas

Communiqué du 06 juin 2014 : Catherine Ringer et la maternité des Lilas lancent leur "Happy-from" et interpellent le gagnant de l’Euro-millions.
 

Parce qu'ils ne lâcheront jamais

Ils sont toujours là, debout, malgré la tempête qui s'abat depuis 4 ans sur leur établissement. Ils pourront dire qu'ils seront allés jusqu'au bout et qu'ils auront tout tenté.

Cette fois, ils ont décidé d'entrer dans la danse des "Happy From" impulsée par Pharrell Williams. Ils ont dansé mais aussi choisi de réécrire les paroles pour les rendre fidèles à leur cause, Catherine Ringer a participé activement à l'enregistrement des paroles et du clip.

Le personnel de la maternité, de l'obstétricienne à la femme de service en passant par l'auxiliaire de puériculture, la sage-femme et les stagiaires, ainsi que les patientes, les futurs papas, les nouveaux-nés, tout le monde est désormais" Happy-Few".

Un clip pour un destinataire anonyme? Pas si anonyme que cela! 

Le clip tout en couleur est visible ici :

http://youtu.be/Vu2-P4zSPeg

Cette nouvelle action a un sens, interpeller l'heureux gagnant de l'Euro-millions et le solliciter pour les aider. "Après tout l'Etat ne veut pas s'engager sur les 9 millions restants, alors nous allons les chercher là où c'est possible, explique Amélie Sage-femme à la maternité." L'idée au delà de cette sollicitation financière est encore une fois pour l'Etablissement d'interpeller l'opinion publique sur la situation critique dans laquelle il se trouve.

En effet, la situation est catastrophique. La reconstruction n’ayant pas vu le jour malgré la lutte exemplaire menée par le personnel, la direction, assurée par le groupe hospitalier "Diaconesses- Croix St Simon" (GHDSS, privé non lucratif) depuis janvier 2013, a annoncé aux personnels ce 12 mai 2014, qu'elle dénonçait la convention qui la liait à la Maternité des Lilas au 31 en août 2014.

Si aucune solution n’est trouvée pour la reconstruction, quel pourra être l'avenir de cette maternité dans moins de 3 mois? "Nous ne serons pas le Florange des droits des femmes" explique Marie-Laure Brival, chef obstétrique de la Maternité des Lilas.

Seule une décision politique en haut lieu, pour débloquer les 9 millions manquants, pourrait sauver cette maternité et permettre une reconstruction sur le site Gũtermann comme prévu. 

A moins qu'un généreux donateur n'entende cet appel? 

En parallèle de ce clip, une campagne participative est lancée sur le site www.bulbintown.com, afin de permettre au collectif de continuer ses actions.

Plus d'informations: Madeline Da Silva, coordinatrice du collectif citoyens 06-65-46-92-13

Le site du collectif: www.la-maternite-des-lilas-vivra.com

   

Publié dans musiques

Commenter cet article