En avril les éditions du Seuil ont publié le nouveau livre d’Édouard Louis, Combats et métamorphoses d'une femme, un chapitre important dans la carrière de cet écrivain, aussi metteur en scène, traducteur et enseignant à la Haute école des arts de la scène de Lausanne.

 

Après les très remarqués En finir avec Eddy Bellegueule, et Histoire de la violence, sans oublier Qui a tué mon père en 2018, Édouard Louis nous offre cette fois un magnifique monologue adressé à sa mère. Une mère qui a vécu dans la pauvreté, une mère enceinte à dix-huit ans, abandonnant sa formation. Vint s'ajouter à cela, une autre domination, la domination masculine, celle d'un mari alcoolique et violent. Deux enfants, pas de job, femme au foyer et grande pauvreté. Double peine car double oppression, celle de classe et celle de la condition féminine.

 

Mais de fait rien n'est inéluctable. C'est d'ailleurs le sujet de ce petit grand livre. A quarante-cinq ans, le temps de la révolte vint pour elle. Rupture, refuge chez sa sœur et rencontre d'un autre homme, et un autre enfant, Édouard Louis, et des jumeaux. Comme parfois hélas l'histoire se répète. Elle ne sort pas, juste la maison, les gamins, les repas à préparer... Une vie de recluse. Étouffement garanti dans une société patriarcale, aussi sexiste que machiste. Femme et pauvre. Pourtant cette femme du Nord va réussir à briser ce double cercle infernal.

 

Départ pour Paris, pour une autre vie, se libérer du carcan. Une vraie métamorphose, le cheminement d'une libération. Un combat. A la fin du livre, on comprend mieux son titre. Mais la grande réussite de ce livre touchant est que s'il parle de la mère de l'auteur, il est, de fait, la vie de nombreuses femmes, vivant sous domination masculine, patron, mari, frère ou fils. Domination de genre, avant ou après la domination de classe. Des femmes enfermées chez elles, s'éteignant doucement mais sûrement. Un beau combat, faisant écho à ceux qu’Édouard Louis a dû mener jadis en tant qu'homosexuel dans un milieu viril. Des combats nécessaires et courageux, qui au final ont rapproché la mère et le fils. Un livre de résistance, un livre de libération qui confirme une fois encore la belle place essentielle de cet auteur, un livre d'espérance, d'autant plus utile en ce moment.

 

Dan29000

 

Combats et métamorphoses d'une femme

Édouard Louis

Éditions du Seuil

Cadre rouge

2021 / 128 p / 14 euros

 

Site éditeur

 

 

Tag(s) : #lectures
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :