Mécanismes de survie en milieu hostile, Olivia Rosenthal, éditions Verticales

Publié le par dan29000

A l'origine, une fuite.

A l'origine, cela résonne comme un thriller.

Mais pas vraiment...

Alors est-ce un cauchemar ?

Ou une réalité cauchemardesque ?

Une femme fuit, elle abandonne un proche, elle doit se cacher...

Mais où ?

 

Déjà le lecteur est subjugué. Et cela se poursuivra jusqu'à la fin du livre.

Parfois l'on songe à une guerre. Ou un milieu post-apocalypse ? Ou encore un épisode de folie.

Trouble du lecteur intrigué.

 

D'autant plus que l'auteur alterne fiction et passages documentaires.

Thanatologie, médecine légale, police scientifique.

Un point commun, la mort, avant, après, Near death experience...

Franchissements de frontières, altérations des identités, modification de la personne qui a perdu un être essentiel.

Au fil des pages souvent sombres et belles, l'envoutement Rosenthal se produit. Difficile de s'accrocher au rythme de la narration saccadée qui ne laisse jamais en repos le lecteur, et c'est tant mieux.

 

Olivia Rosenthal, lauréate du Prix du livre Inter 2011 pour Que font les rennes après Noël ? nous offre une fois de plus un texte singulier et ébouriffant. Bien à l'image de ses créations protéiformes. En effet cette romancière-dramaturge réalise souvent des performances avec des cinéastes, des écrivains, des chorégraphes ou des metteurs en scène. Elle enseigne aussi la littérature à Paris VIII où elle a créé l'an passé un master de création littéraire. Ses nombreuses réalisations investissent aussi des lieux, du Centquatre, espace culturel original à Paris où elle fut en résidence, au musée Carnavalet pour Maison d'arrêt Paris-La Santé, en passant par une commande pour l'inauguration du tramway de Brest.

 

L'auteur de On n'est pas là pour disparaître ne cesse de s'échapper du cadre souvent étroit du roman, surgissant là où personne ne l'attend. Si hélas en cette nouvelle rentrée littéraire, nombre de romans se ressemblent, la voix étrange et poétique de Rosenthal nous embarque ailleurs, loin des conformismes ambiants, loin d'une littérature de facilité, développant une tonalité fantastique décapante.

Qui nous donne une envie irrésistible de lire ses autres livres...

 

Dan29000

 

Mécanismes de survie en milieu hostile

Olivia Rosenthal

Éditions Verticales

2014 / 188 p / 16,90 euros

 

EXTRAIT /

 

Le chasseur est en train d’achever le compte à rebours. Sa voix tremble. Il accélère le déroulé des syllabes. Il respire plus vite. Deux. Un. Il va devoir se jeter dans l’inconnu. Je l’ai en ligne de mire. Zéro. Le chasseur a ouvert les yeux, il ne bouge pas. Il renifle son environnement avant l’attaque. Il penche la tête. Des choses bougent au-dessus de nous, je dis nous parce que lui et moi sommes réunis. Je suis avec le chasseur, presque à ses côtés, je partage avec lui le même air, j’entends les mêmes bruits sourds, sans doute l’un des traqués qui a tardé à se réfugier dans un trou, nous sommes liés l’un à l’autre, je suis accrochée à son rythme et à ses décisions, il est mon chasseur. Il se met en mouvement, marche résolument vers moi, je me plie en deux pour échapper à son regard.

 

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article