Un film a besoin de vous : IVG, un droit sous contraintes

Publié le par dan29000

IVG, un droit sous contraintes : un film documentaire qui a besoin de vous

 

 

En co-réalisation avec Jean-François Raynaud  nous vous présentons notre nouvelle réalisation documentaire : IVG un droit sous contraintes produit par Les films du zèbre. Le film, en cours de production, a besoin de votre aide. 

 


    Pourquoi ce film ?

 Ce film défend une valeur pour nous fondamentale, essentielle, celle de la liberté dévolue à chaque femme de disposer librement de son corps, de ses désirs, de ses amours. Il défend aussi l’idée que les femmes ne peuvent, sous prétexte qu’elles sont dotées du pouvoir de procréation, être réduites à cette seule caractéristique. Et encore moins, lorsque cette faculté de procréer viendrait à s’imposer, contre toute volonté. Il relève donc de la responsabilité collective qu’il leur soit reconnu sans conteste, le droit de choisir lors d’un surgissement d’une grossesse non désirée, non décidée, non programmée.

Nous voulons comprendre ce que ces femmes et ces hommes, dans la traversée de leurs difficultés, incarnent. Faire ce film c’est aller à la rencontre d’histoires de vie, pour dépasser les apparences et bousculer l‘ordre des évidences. C'est partir d’une réalité humaine spécifique puis tenter d’en décrypter les déterminants, apporter des éclairages sociétaux, et découvrir par là ce qui en fait une question de société.

 

    Le documentaire

L’IVG concerne principalement des femmes jeunes ; mineures ou jeunes adultes. Des âges où la vie sexuelle se découvre, se construit, s’affirme. Ce qui est à défendre aujourd’hui c’est que cette liberté puisse se vivre dans les meilleures conditions et avec une prévention des risques la plus efficace possible. Malgré les dispositifs de sensibilisation et d’aide à la prévention, des femmes se retrouvent dans la nécessité de recourir à une IVG. Nous sommes en 2015 et pourtant, cette question pose encore problème. La preuve en est que, les femmes qui y ont eu recours ont encore, socialement, du mal à en parler.

Notre film donne à voir que  l’IVG - entre liberté revendiquée et silence contraint - est un droit fragile.  Nous explorons les liens non explicites - et difficilement généralisables - qui font interagir sexualité-fécondité-maternité-avortement. Les faits montrent que la mécanique de la fécondité s’inscrit dans une histoire de vie, où les déterminants sociétaux, familiaux sont des composantes importantes. Et la relation que la société entretient au « projet parental » à l’origine de toute naissance, est très normée. C’est un vaste sujet auquel nous souhaitons apporter une diversité d’éclairages, en évitant les jugements à l’emporte-pièce ou trop rapides.

 

    Le traitement

Vous verrez dans ce documentaire, les professionnels (gynécologues, médecins, conseillères) s’exprimer face caméra. Mais nous nous intéressons également aux séances d’entretiens pré IVG menées par les conseillères. Ces consultations n’ayant lieu qu’une seule fois, nous avons fait le choix de ne pas les filmer, pour laisser à ces femmes une parole non soumise à la pression de la caméra. Nous avons privilégié l’enregistrement audio de ces rencontres.

Alors pour combler l’image absente, nous recourons à une interprétation graphique, dessinée, façon BD animée, de ces situations. Cette mise à distance est  l’opportunité d’un assemblage créatif du dessin et de la vidéo, nous donnons ainsi la possibilité à un illustrateur de rendre son ressenti sur ces situations. Chaque situation d’IVG est très singulière, mais le sens qui s’y attache reste lui universel. Il importe donc peu, qu’on sache que c’est tel ou tel visage, telle ou telle femme qui a raconté tel ou tel surgissement de grossesse non désirée.

 Point important, nous tenons à rencontrer et filmer des femmes qui, ayant eu recours à une IVG, acceptent de livrer leur point de vue avec un temps de recul. Plusieurs ont répondu à l’appel que nous avons lancé et nous voyons la détermination avec laquelle elles entendent s’exprimer : une volonté de dire « ça suffit ! Je veux parler la tête haute ». Ces témoignages sont assurément pour le film, une part précieuse de vécus et de rencontres humaines. Mais ils sont avant tout le regard des femmes, la demande des femmes, le besoin des femmes, le droit des femmes à s’exprimer quant à la question de l’avortement. L’IVG reste une question souvent embarrassante car nous avons du mal à changer nos a priori : en faisant ce film, nous espérons faire bouger un peu les lignes.

Ainsi, n’oublions pas que l‘IVG n’est pas un problème mais une solution, le problème c’est le surgissement d’une grossesse non désirée à laquelle une femme doit faire face. L’histoire nous montre que les femmes ont toujours eu recours à l’IVG et sur tous les continents. Elle fait partie de la vie des femmes même si toutes n’y auront pas recours (35% environ).

L’IVG ne disparaîtra jamais.

 

    Nous avons besoin de vous

Ce film a besoin de vous. Nous avons besoin de vous. De partout, vous l’entendez, vous le vivez peut-être, les budgets culturels sont revus à la baisse, nous avons donc décidé de faire appel à la sensibilité et à l’intérêt individuel. Après avoir regroupé, pour notre dernier film, plus de 150 souscripteurs, nous souhaitons offrir à ce nouveau projet une belle vie car il défend des valeurs essentielles.

IVG UN DROIT SOUS CONTRAINTES, est co produit avec France 3 Grand Sud Est – (Lyon), et sera diffusé en national dans la CASE de l’ONCLE DOC (France 3). Nous avons obtenu le soutien de la Région Rhône Alpes et une participation de la région Alsace.

Mais cela ne suffit pas, nous ferons ce film bien sûr - on n’abandonne pas un tel voyage- mais il dépend de vous qu’il se fasse dans de bonnes conditions.

 Ce film est notre façon de nous inscrire dans les débats d’une société dont les fondements de liberté, d’égalité et de sororité sont, de plus en plus souvent, battus en brèche.

 

Pour participer à l'aventure de ce film, vous pouvez télécharger un bon de souscription  ici  et nous le renvoyer par voie postale ou mail 

Pour suivre les films sur zèbre rendez vous sur notre site web : www.lesfilmsduzebre.fr ou notre page Facebook.

 


SOURCE / MEDIAPART

Publié dans écrans

Commenter cet article