La belle saison, de Catherine Corsini, en salles

Publié le par dan29000

1971. Delphine, fille de paysans, monte à Paris pour s’émanciper du carcan familial et gagner son indépendance financière. Carole est parisienne. En couple avec Manuel, elle vit activement les débuts du féminisme. Lorsque Delphine et Carole se rencontrent, leur histoire d'amour fait basculer leurs vies.

Le Monde

  Par Franck Nouchi

L'histoire d'amour entre Delphine et Carole est illuminée par les deux magnifiques actrices qui les interprètent : Izïa Higelin et Cécile de France. Usant avec une grâce infinie de leurs corps, elles symbolisent à merveille ce désir de libération qui parcourait la France des années 1970.

Le Nouvel Observateur

  Par Jérôme Garcin

"La Belle Saison" raconte la folle histoire d’amour entre une fille de paysans et une intello féministe (…) Ce parti pris d’intemporalité donne toute sa force à ce film que la blonde Cécile de France et la brune Izïa Higelin, merveilleusement accouplées, accordées, impudiques, portent à un haut degré d’incandescence.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L'Humanité

  Par Sophie Joubert

Nourri d'entretiens avec les féministes de l'époque, comme Anne Zelenski, Catherine Deudon ou Cathy Bernheim, le film est aussi une reconstitution minutieuse de l'époque, toujours juste, jamais appuyée.

Libération

  Par Clémentine Gallot

(...) le film, à l’évidence très personnel, traduit bien le foisonnement des mouvements féministes riches en hymnes militants, comme C’est l’orgasme final ou l’Hymne des femmes.

La critique complète est disponible sur le site Libération

SOURCE / ALLOCINE.FR

Publié dans écrans

Commenter cet article