PPCR : Un gouvernement anti-social

Publié le par dan29000

Parcours professionnels, Carrières et Rémunérations : le gouvernement passe en force

 

Communiqué NPA

 

Au terme des processus de consultation interne aux organisations syndicales de la fonction publique, le protocole d’accord sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations (PPCR) est minoritaire. Les syndicats favorables à l’accord (CFDT, CFTC, CGC, UNSA, FSU) ne représentent que 49% des personnels de la fonction publique. Il s’agit d’un échec cuisant pour la Ministre Lebranchu, qui comptait sur la signature de la CGT et/ou de FO.

 

Qu’à cela ne tienne, Valls a annoncé ce matin que le protocole d’accord serait quand même appliqué ! Alors que le gouvernement affirme vouloir généraliser la règle de l’accord majoritaire dans le privé, il s’assoit dessus dans le public. Le « dialogue social » apparaît aujourd’hui pour ce qu’il est réellement : une manœuvre destiné à faire parapher par les organisations syndicales des projets régressifs que le gouvernement compte appliquer dans tous les cas.

 

Les fonctionnaires ne doivent pas s’y tromper : ce n’est pas le saupoudrage de quelques points d’indice sur quatre ans que le gouvernement tient absolument à mettre en œuvre mais toutes les mesures de casse des garanties statutaires que contient le protocole PPCR. Pour supprimer plus facilement des postes et restructurer la fonction publique, comme le prévoit la réforme territoriale, il faut pouvoir déplacer les agents, y compris contre leur gré.

 

Et le gouvernement ne compte pas s’arrêter là. Il a dans son viseur le statut même des fonctionnaires, le 1er Ministre n’a-t-il pas déclaré : « Il faudrait un rapport Combrexelle dans la fonction publique » !

 

Il est grand temps de mettre un coup d’arrêt à ce gouvernement déterminé à détruire systématiquement les droits des travailleurs du public comme du privé et de préparer la riposte du monde du travail. C’est par la mobilisation de toutes et tous, dans la rue, par la grève, que nous pourrons le faire reculer. C’est cette volonté que nous porterons dans les manifestations du 8 octobre.

 

Montreuil, le 30 septembre

Publié dans actualités

Commenter cet article