Histoire du lion Personne, Stéphane Audeguy, éditions du Seuil

Publié le par dan29000

Après La théorie des nuages, et Fils unique, Stéphane Audeguy change d'éditeur et revient avec un des romans marquants de cette rentrée littéraire, Histoire du lion Personne, publié par les éditions du Seuil. Un des romans traitant d'un débat très actuel, la question animale, un sujet qui nous tient particulièrement à cœur.

 

 

Trois personnages principaux dans cette fable animalière, deux humains et un lion. Une histoire qui se déroule au Sénégal colonisé puis en France, le temps de la brève vie du lion Personne entre 1786 et 1796, un moment historique où le monde bouge. Au départ Yacine, orphelin vivant non loin du fleuve Sénégal. Adopté par un missionnaire blanc, il fait preuve d'une étonnante maturité, lisant même Lucrèce, alors que la Compagnie royale profite du commerce lucratif des esclaves et de l'ivoire. L'adopté Yacine va à son tour adopter en rencontrant un lionceau de trois mois. Dès lors le petit animal et le jeune homme vont vivre une belle aventure ensemble. Même si cela s'avère parfois difficile quand le lion va grandir, engendrant une certaine peur, car il ne vit pas en cage.

 

Page après page, la biographie de ce lion va prendre forme pour le plus grand plaisir du lecteur qui ne peut que s'attacher à cet animal. Pourtant son histoire va s'infléchir lors de la disparition prématurée de Yacine. Si au début du roman, Yacine avec son lionceau sur l'épaule, nous fait songer au délicieux roman de Paasilina, Le lièvre de Vatanen, rapidement le lecteur attentif perçoit l'influence d'un Rousseau ou d'un Voltaire. Plus tard, Personne sera au contact d'un autre humain de qualité, Jean Dubois, employé de la ménagerie du château de Versailles, après la révolution française.

 

Au final, un superbe roman qui tombe au bon moment où la question animale revient en force. On pensera au fameux lion Cecil abattu en 2015 et le scandale planétaire qui s'en suivit. Ce conte philosophique nous rappelle que le racisme, le sexisme et le spécisme ont un socle commun et que les trois doivent être combattus. Les animaux ont des passions, des sentiments, et s'ils ne parlent pas, ils communiquent entre eux et avec nous. La principale différence étant sans doute que les animaux ne mentent pas, contrairement à nous. Histoire du lion Personne, de Stéphane Audeguy, notre premier coup de cœur de cette rentrée littéraire.

 

Dan29000

 

Histoire du lion Personne

Stéphane Audeguy

Éditions du Seuil

Fiction & Cie

2016 / 224 p / 17 euros

 

 

Le site de l'éditeur

 

Publié dans lectures

Commenter cet article