MARDI 26 : APPEL A L'INACTION "DECENTRALISEE" !

Publié le par dan29000

MARDI 26 MAI / LES SYNDICATS SE MOQUENT DU MONDE

 

En tête de liste, la CGT, avec MARYSE DUMAS qui déclare,sans rire à l'AFP :

"L'objectif n'est pas de donner à  cette initiative un caractère visible, mais de rechercher l'enracinement et la territorialisation du mouvement."

"Nous voulons  poursuivre l'élargissement de la typologie des salariés qui, à un moment donné, auront participé à la protestation sociale engagé le 29/01."

 

Passons sur le jargon (territorialiser le mouvement, et la typologie des salariés) qui n'arrive, hélas pas pour elle, à cacher le vide d'un tel propos, qui lui-même ne peut cacher le vide d'une telle journée d'"action".

Pour la CFTC, ce mardi mise sur la "proximité"...

Pour la FSU, d'habitude mieux inspirée, c'est une journée "RELAIS"...

 

Alors ce mardi 26, mais c'est quoi ?

Ben c'est une journée d' ACTIONS DECENTRALISEES en fonction des réalités locales !

On comprend que pour un tel programme d'action, pas besoin d'un mot d'ordre national.

Mais alors on fait quoi ?

Extraits typiques du programme qui doit faire mourir de rire Fillon et Parisot :

En Haute-Marne : les manifestants remettront symboliquement les clefs des entreprises qui ferment au maire de Chaumont, Luc Chatel. (On espère qu'il va les accepter !)

A Abbeville, les commerces fermeront durant...une demi-heure ! (Impressionnant !)

A Amiens, un barbecue (de lutte) devant la mairie ! (Pas trop de fumée quand même !)

La liste est longue, partout donc des actions, décentralisées, vraiment impressionnantes, qui vont réellement faire réfléchir, voire fléchir le patronat et le gouvernement...Tous les exploiteurs doivent vraiment être inquiets d'une telle montée de la mobilisation.

Et dans la direction de la CGT certains parlent de " difficultés", et donc trouvent, sans doute pour s'occuper, le bon moment pour lancer une pétition contre le travail du dimanche ! On croit halluciner, mais non... 

 

Mais c'est quoi, ces "difficultés" dont nous parle la CGT ?

C'est l'échec, prévisible, de la manifestation du 1er mai dernier ? Pourtant unitaire, si si...

C'est l'unité d'action avec la CFDT-CFTC-CGC-UNSA qui est toujours a minima ?

C'est une grande partie de la base cégétiste qui tente, en vain, de pousser à l'action ?

Et puisque la journée d'aujourd'hui, c'est une journée-relais, le 13 juin prochain, alors c'est quoi ?

Sans doute une journée-relais pour atteindre les vacances d'été, ou une journée-relais dans la perspective d'un automne "chaud" qui nous permettra d'attendre les mobilisations du printemps 2010 !

Pendant que les directions confédérales temporisent, canalisent, tergiversent, les entreprises ferment, les plans sociaux se multiplient, les résistances sont là, mais ceux qui auraient les outils pour les unifier et les faire prospérer, ne sont plus du bon côté des luttes. Sarkozy-Fillon-Parisot peuvent dormir en paix une année de plus, les grandes vacances arrivent, enfin pour ceux qui pourront partir...

 

Publié dans actualités

Commenter cet article