Cipriani restera en prison, l'Etat s'acharne sans fin...

Publié le par dan29000

C'est la Chambre d'application des peines de la Cour d'appel qui vient ce jeudi de rejeter la demande de semi-liberté pour une durée d'un an de Georges Cipriani, 59 ans et détenu depuis 1987.
C'est donc l'infirmation de la décision du TAP (Tribunal d'application des peines) de Paris qui avait accordé le 30 avril la semi-liberté, prélude d'une libération conditionnelle. Cipriani devait travailler à mi-temps dans une ONG alimentaire proche de la centrale où il est détenu dans le Haut-Rhin. Le parquet, c'est à dire le ministère de la justice avait fait appel.
En prison Cipriani avait passé un CAP de pâtissier et poursuivi des études supérieures. Une fois de plus l'Etat sarkozyste poursuit des militants révolutionnaires ayant purgé leur période de sureté et étant donc libérables. On peut donc parler d'acharnement sans fin. Cipriani, ancien militant du groupe Action directe,doit sortir de prison, comme il en a le droit,les conditions sont réunies pour sa réinsertion.
La solidarité avec lui doit, dès la rentrée, s'organiser partout. 

Publié dans actualités

Commenter cet article