Lefebvre / UMP / Pour la castration chimique !!!!!!!

Publié le par dan29000

Le chien d'attaque de l’UMP, Frédéric Lefebvre a prôné jeudi le recours à la «castration chimique»  après le meurtre  d’une joggeuse, dont un homme  déjà condamné pour viol a reconnu être l’auteur.

«Ne doit-on pas enfin décider la mise en oeuvre de la castration chimique pour ce type d’individu?»

écrit M. Lefebvre, jugeant nécessaire de «tirer les conséquences immédiates en termes de responsabilité et de modification de la loi».

Le suspect avait déjà été condamné en 2002 à 11 ans de réclusion pour le viol et l’enlèvement d’une adolescente avant de bénéficier d’une libération conditionnelle en 2007, assortie de strictes mesures de contrôles.
Selon le triste guignol de l'UMP, qui parle toujours plus vite que son ombre, cette situation soulève plusieurs questions : «Pointait-il régulièrement auprès des forces de sécurité et était-il soumis à un contrôle depuis sa remise en liberté à la fin de sa peine? Était-il soigné?».

Dans un premier temps, on n'a même pas envie de commenter une telle déclaration digne d'un Le Pen en grande forme. Ses mots, car comment parler d'idées, nous donnent la nausée. Ses mots nous rappellent la déclaration du maire de Las Vegas qui se demandait si devant la montée des crimes dans sa ville, il ne fallait pas couper la main des criminels ! 
Si le PDG de France Telecom parle d'"une mode des suicides", il semble qu'il y ait une épidémie de bêtise fascisante en France. Qui ne donne pas son réquisitoire sur l'affaire Polanski, sans connaître vraiment le sujet, qui ne va pas appeler à durcir encore les lois déjà ultra-répressives de Sarkozy, qui ne va pas flatter dans le sens du poil ceux qui ont peur afin de renforcer toutes les formes de contrôles sur la population. Qui ne va pas vouloir encore plus de caméras, plus de flics dans les rues (comme à Rennes), qui ne va pas approuver les appels à la délation par internet dans l'Essonne, qui ne va pas vouloir soutenir  une nouvelle rétention pour certains qui sortent de prison, qui ne va pas vouloir poursuivre les sans-papiers sans fin, qui ne va pas vouloir laisser Rouillan croupir en prison jusqu'à son dernier jour, qui ne va pas vouloir chasser les SDF dans toutes les villes ?
En ce moment les aboiements sécuritaires se multiplient faisant le terreau d'une régression démocratique. Quand la droite ne cesse de glisser vers l'extrême droite, la gauche rame derrière et le maire "socialiste" de Paris "nettoie" les jardins publics en expulsant les sans-papiers dans la rue.
On pensait que Besson était leader dans l'ignoble de ce gouvernement de guerre de classe, hier Lefebvre l'a surpassé...
Résistance...

Publié dans actualités

Commenter cet article