Alternatives : Assez de Facebook ? Thechangebook est là...

Publié le par dan29000

Thechangebook, un petit réseau social qui deviendra grand?

 


Bonjour. En quelques semaines, Thechangebook a passé la barre des 10000 internautes… Quel est votre sentiment vis-à-vis de ce succes ?Il semble que cet afflux d'inscription est assez explicite de l'attente des internautes pour un tel réseau. Outre le fait qu'il soit exempt de publicité et que les données privées des membres ne sont et ne seront jamais monétisées, cet espace de convergence et de débats répond à l'attente de nombre de militants issus de toutes les tendances, mouvances, organisations qui luttent. Plate-forme de dialogue, de débat, de partage, chacun s'enrichit des luttes des autres, et nourri les autres par ses propres engagements militants. Vue la diversité des militantismes qui s'expriment sur le réseau, on peut imaginer que des actions collectives, donc plus puissantes, plus visibles, trans-luttes, puissent voir le jour. Et ce, de façon nationale, voire pourquoi pas Européenne et internationale par la suite !

De plus, très rapidement, les membres se sont investis dans le fonctionnement du réseau : développement, graphisme, votes divers, sondages et même modération (partie assez difficile à gérer), tous les participants à ces activités sont des membres qui en ont fait la demande. La charte elle même a été écrite par les utilisateurs qui ont répondu à notre appel. C'est sans doute cette avancée vers une gestion démocratique du réseau qui séduit, et nous irons toujours dans cette direction avec les membres qui s'investissent.


La principale difficulté pour pérenniser le réseau reste son financement. Le serveur dédié que nous utilisons coûte très cher, et pour l'instant nous fonctionnons uniquement sur les dons des membres. Il n'est absolument pas question d'y faire entrer de la publicité, afin de garantir notre indépendance. Mais si le réseau continue à grandir, il va falloir faire face à de nouveaux investissements techniques et logiciels ...


 

Quels sont vos objectifs ? Pensez vous croitre jusqu’à etre représenté aux 4 coins du globe ?


Pour l'instant, le réseau s'étend surtout en Europe, un peu au Magrheb, ainsi qu'au Canada. Bien sûr, nous espérons regrouper les militants de tous les pays, afin qu'ils puissent échanger sur leurs luttes, partager leur expérience, et mieux s'organiser au niveau international. Thechangebook n'est pas le seul outil d'organisation et de partage d'information, mais il peut devenir un outil indispensable pour coordonner des expressions, des manifestations se déroulant partout sur la planète.

Notre objectif n'est pas une simple course au chiffre, mais de créer un réseau opérationnel, simple et connu, afin que chacun sache qu'il pourra y trouver des informations, des relais, des expériences, du matériel, des professionnels (librairies, avocats, imprimeurs, écrivains, webmestre, programmeurs, traducteurs, artistes, etc) qui seraient susceptibles de collaborer, chacun selon ses compétences, à des actions militantes. La force c'est en partie le nombre, oui, mais c'est aussi le partage de compétences, d'expériences, de savoir faire, bref la qualité du réseau et de son contenu. Comme le capitalisme s'est mondialisé, il faut que les luttes s'organisent et soient mondiales elles aussi.


 

Les developpeurs ont t ils de nouvelles surprises pour les abonnés de Thechangebook ?


 

Au niveau des développeurs (tous membres du réseau et entrés dans l'équipe au fur et à mesure), il y a trois directions.

La première est de corriger de nombreux petits bugs que les utilisateurs repèrent et qu'ils signalent. Nous attendons à ce titre une grosse mise à jour dans les jours à venir, qui mettra en place deux pages d'accueil, une où défileront les publications de tous les profils publics, et une où ne seront visibles que les publications des amis.

La seconde, celle de nouvelles potentialités, se fait sur demande des membres, après qu'ils en aient débattu sur des forums dédiés. Il existe donc des forums ou des sondages crées par les utilisateurs à cet effet. A titre d'exemple, le choix du logo, l'ajout de boutons, le choix du mur collectif a été déterminé par ce moyen.

La troisième consiste à contribuer à la communauté qui utilise le même outil web que nous et d'y faire remonter les suggestions et corrections pour que les versions ultérieures se voient améliorés sur tous les aspects.

Au final, l'amélioration du site se fait pas à pas via ces trois moyens. Nous avons aussi organisé des réunions avec les participants au réseau sur mumble, espace de salon virtuel où chacun peut prendre la parole, hébergé sur le serveur des Occupy, afin de mettre au point des principes de gestion collective.


 

L’ossature de thechangebook permet de personnaliser son profil jusqu’au moindre detail ? quelles sont les grandes innovations concernant les profils qui permettent de ringardiser les structures de Facebook ?


Déjà, nous ne voulons rien ringardiser ou concurrencer : Facebook a simplement rassemblé des fonctionnalités existantes mais dispersées sur le web (commentaires des blogs, fils des forums, instantanéité des chats, gestion avancée des groupes, affichage des flux rss, etc) à un moment clef, celui d'une démocratisation massive du web.

Après les printemps arabes et les mouvements indignés/occupy et autres, il semble naturel de proposer ce type d'outil puissant mais avec une éthique opposée au mercantilisme (publicité, introduction en bourse, vente d'infos privées etc) qu'on constate chez Facebook. Voilà ce qui différencie vraiment TheChangebook.

Quand à la personnalisation, la structure de notre script permet de personnaliser complètement son profil et sa page d'accueil. C'est une potentialité qui intéresse tout le monde. Mais ce n'est pas dans un objectif concurentiel qu'elle a été installée, elle était présente au départ du script.

Le rendu visuel est sympathique, mais là n'est pas la priorité. Celle-ci se situe ailleurs, au niveau militant, activiste, novateur, écologique, politique. Ce qui est fondamental sur ce réseau, se sont les contenus et non le contenant.


 

Les membres de Facebook peuvent-ils aider au développement de Thechangebook par des « publicités virales » sur l’interface américaines pour permettre une expansion rapide ?


 

On en revient toujours à cette conception concurentielle du réseau. Mais ce n'est ni un objectif, ni une finalité en soit. Que des militants viennent sur le réseau et en fassent de la "publicité" sur différents réseaux sociaux (twitter, scoop-it...) ou sur des sites plus traditionnels est une bonne chose pour l'action militante et engagée. Inversement il y a sur notre site des liens vers des blogs, pages, profils, vidéos, d'énormément d'autres !

Il n'est donc pas question de "publicités virales" mais plutôt d'informations croisées qui attestent de l'existence d'une plate forme alternative engagée, comme d'ailleurs dans le journal qui a propulsé le réseau, "Actualutte". Sur l'expansion : elle ne doit pas forcément être rapide, elle doit être sûre, forte, posée sur des bases solides, et répondre aux besoins des différentes mouvances militantes. Si c'était pour mettre en place un clone, ou rechercher uniquement le nombre de membres, alors nous aurions fait fausse route.

Meilleure preuve : nous n'hésitons pas, après dialogue privé et/ou public, à modérer voire nous séparer de membres qui ne respectent pas notre Charte et publient (notamment) des éléments racistes, sexistes, injurieux, etc. Ce qui nous motive est donc bien la qualité du réseau et de son contenu.


Information alternative, réseau alternatif en amélioration permanente, mutualisation d'outils alternatifs(fils rss, plate-forme de vidéos, outils associatifs) avec d'autres mouvances actives telles qu'Etika Mondo. Voila ce qui définit Thechangebook.


 - Interview par Yannick Comenge et Hélène Loublier,

 

 

SOURCE / MEDIAPART

Publié dans écrans

Commenter cet article