Bloc identitaire et GRECE, université de rentrée : Europe, le combat identitaire

Publié le par dan29000

 

 

Antifa-Sprayer--50--.jpgBloc identitaire: une rentrée à l’ombre de l’euro et du GRECE

Cette année, le Bloc identitaire organise les 9, 10 et 11 septembre une université de rentrée placée sous le thème "Europe, le combat identitaire".

 


Celle-ci se tiendra à la "Domus Europa", domaine qu'a acquis le GRECE ( Groupement de recherche et d'études pour la civilisation européenne) en Provence  et qu'anime toujours l'un des co-fondateurs du groupement, Maurice Rollet, poète féru de paganisme et aujourd'hui encore grand Chancelier de l'association. C'est la deuxième fois que la Domus accueille les Identitaires. Selon Fabrice Robert, le président du Bloc Identitaire, cela n'a pas de signification spécifique. "Nous avons lié des relations d'amitié avec l'équipe de la Domus" explique ce dernier, mais nous avons fait et faisons aussi des tas de réunions ailleurs".

Reste que le thème choisi cette année est un joli clin d'oeil. Qu'ils le revendiquent ou pas, les militants de la mouvance identitaire et parmi eux ceux du Bloc sont bel et bien les enfants du GRECE, première manière. L'on ajoutera au passage la présence, parmi les invités, de Jean-Yves Le Gallou, passé par le GRECE, ex Club de l'horloge, et aujourd'hui proche du Bloc identitaire.

Le courant identitaire, comme l'indique le chercheur Stéphane François, "est un courant d'extrême droite  connu pour ses positions radicales vis-à-vis de l’immigration, de l’islam et pour sa défense de la civilisation européenne et des Européens, une défense qui s’exprime au travers de thèses géopolitiques (..)". "Plus d'Europe, c'est moins de gaz algérien, moins d'OTAN et de textile chinois" indique d'ailleurs Fabrice Robert qui déplore "une certaine frilosité des mouvements populistes sur cette question". 


La défense de l'euro


Alors que l'an passé, le Bloc identitaire avait choisi un thème d'actualité - la guerre en Afghanistan- pour son université de rentrée, le cru 2011, avec l'Europe, est ainsi placé sous le signe de la doctrine . "C'est une manière de revenir sur nos fondamentaux. Pour nous, l'Europe est une partie importante de notre identité" explique M. Robert.

Une manière aussi pour le Bloc identitaire de faire entendre sa différence avec le FN. Dans un entretien publié courant juillet sur le site Novopress, Fabrice Robert indiquait : "Faire de l’euro la cause de tous les malheurs économiques de la France ou de l’Europe est, à mon sens, une erreur de fond". Et d'ajouter : " Dire aux gens : sans l’euro, tout ira mieux, est peut-être un pari politique, mais sans aucun doute un aveuglement économique. Revenir au franc, proposer de le dévaluer massivement, affirmer que l’inflation, c’est la faute de l’euro, ne me semble pas sérieux…"

"La démarche franco-française et souverainiste est vouée à l'échec. Aujourd'hui, il faut plus d'Europe" souligne le président du Bloc identitaire.

Son entretien de juillet lui a d'ailleurs valu les sévères remontrances de... Christine Tasin de Résistance Républicaine et Riposte Laïque, alliée au Bloc Identitaire dans la dénonciation récurrente de "l'islamisation". Dans un long papier, cette dernière lui fait savoir que "l’euro et Bruxelles nous mènent à une perte sciemment orchestrée". Au passage, Christine Tasin découvre ( ou affecte de découvrir) la lune  et interpelle ainsi Fabrice Robert: " Que dire encore de ton refus de  l’assimilation – conçue comme un viol !-  au nom de l’identité ? "

La vision européenne des Identitaires  est celle d'une Europe-puissance, l'euro fait partie des attributs de cette puissance. C'est aussi celle d'une Europe, ethniquement homogène, c'est à dire blanche, qui refuse tout mélange.

Les thématiques traitées à l'université de rentrée seront, entre autres: "l'identité européenne, les valeurs grecques comme fondement, les droits de l'homme comme destruction"; "la submersion migratoire, problématique nationale, problématique européenne"; "le modèle universel de la nation jacobine et des droits de l'homme: une force de frappe anti-identitaire qui permet la dictature des marchés", " le post-nationalisme, la mission historique des identitaires".

 

L'on ne saurait trop conseiller sur ce sujet la lecture des deux articles du chercheur Stéphane François ("Réflexions sur le mouvement identitaire" 1 et 2) sur le site Fragments sur les  temps présents.

 

 Source : droites extremes (blog du Monde)

Publié dans actualités

Commenter cet article

wikistrike.over-blog.com 05/11/2011 00:48



http://www.wikistrike.com/article-wikistrike-autorise-les-indignes-a-la-defense-88014625.html