Colombes : "Le Malien" décédé se nommait Mahamadou Maréga

Publié le par dan29000

 

 

 

hugo

 

 

 

 

 

 

Pour Mahamadou Maréga



par CSP 92







« Le Malien » se nommait Mahamadou Maréga. C’est à l’AME (Association Malienne des Expulsés) et à un article du quotidien malienLe Républicain que nous devons cette information [1], dont nous étions privés depuis l’annonce, mardi dernier, de sa mort « suite à une intervention policière ». C’est à cet individu singulier dont nous savons maintenant qu’il se prénommait Mahamadou que rendra hommage un rassemblement le 8 décembre 2010 devant la préfecture de Nanterre. En guise d’appel à ce rassemblement pour la vérité et la justice, nous publions ci-dessous un communiqué du CSP 92 (Collectif des Sans-Papiers des Hauts-de-Seine).

Le CSP 92 condamne fermement le comportement de la police de Colombes sur cette action dramatique qui s’est soldé par la mort d’un des nôtres, un sans papiers de notre mouvement parce que sans droit, parce que sans protection.

Le CSP 92 exige du Ministre de l’Intérieur Monsieur Brice Hortefeux la suspension immédiate du policier en attendant la mise en place d’ une enquête claire et transparente sur la mort de notre frère sans-papier malien. Ce policier a lancé a bout portant ses décharges électriques, à partir de son jouet appelé « Taser », sur un être sans défense parce que venu d’ailleurs, parce que sans papiers tout simplement.

Le Taser est une arme criminelle, elle a fait l’objet de plusieurs dénonciations par un grand nombre de personnalités politiques, parmi eux Mr Olivier Besancenot. L’utilisation de cette arme comme un joujou reste sous la responsabilité de son utilisateur : ce n’est pas à cause d’une simple dispute entre deux personnes que la police est obligée de sortir son arsenal de guerre. Il y a d’autres moyens, moins dangereux, que la police aurait dû utiliser à ce moment.

Le CSP 92 appelle l’ensemble du mouvement de sans-papiers et toutes les organisations, les partis politiques, les personnalités anti-Taser, entre autres Mr Olivier Besancenot, à un Rassemblement devant la Préfecture de Nanterre afin d’exiger du Préfet des Hauts-de-Seine la vérité sur cette mort tragique du sans-papiers des Hauts-de-Seine.

P.-S. Rassemblement devant la Préfecture des Hauts-de-Seine à Nanterre

Mercredi 8 décembre 2010 à 13H00





Publié dans actualités

Commenter cet article