ERDF : soutien à Jeff, désobéir est un devoir

Publié le par dan29000

Désobéir est un devoir

Une porte qui s’entrebâille sur une femme, mère de famille, deux enfants sur les bras et trois autres qui jouent par terre, la pauvreté comme seul décor. Jeff Duval, l’agent d’Erdf qui se tient devant elle n’a que 23 ans, et est technicien clientèle ERDF. Il est envoyé par la Direction pour mettre en place un SMI (service minimum 1000 Watts) c'est-à-dire pour baisser la puissance électrique de cet appartement.


L’agent du service public commet alors le seul acte humaniste que lui intime son libre arbitre : il désobéit à cet ordre ingrat et laisse cette famille dans son plein droit énergétique. A la place du noir et du froid que sa Direction lui avait ordonné de faire rentrer dans ce foyer, il y laisse la chaleur, la lumière, l’eau chaude, la télé allumée pour les gosses. Il laisse dans ces murs ce que tout être humain devrait avoir droit sans condition : la vie.

Le droit à l’accès et à l’usage des énergies sont des droits fondamentaux. Ils permettent de sur-vivre dans la dignité lorsque qu’on est frappé par la pauvreté, la misère ou l’exclusion sociale et professionnelle, lorsque tous les jours, il faut choisir entre le contenu du frigo, et tout le reste. Nul ne peut en être privé.

Ce choix de résistance civique, cet acte de solidarité active, de protection des plus faibles et des plus fragiles, le « Robin des bois » du Val de Marne risque de le payer très cher. Sa Direction, après l’avoir traduit en conseil de discipline, s’est donné un mois de délai pour décider de la peine qu’elle se préparerait à lui infliger pour sa désobéissance. Son licenciement serait même envisagé.

Nous sommes indignés et révoltés par cette décision, nous tous et toutes qui tous les jours résistons, et, comme lui refusons de sanctionner toujours les plus pauvres pour n’enrichir toujours que les plus riches. Parce que le service public pour nous est porteur de valeurs de solidarité, sous soutenons ce salarié dans ce courageux acte solidaire.

Alors désobéir ? Oui ! Parce qu’aujourd’hui, face à ceux et celles qui aveuglément appliquent les plans sociaux ordonnés par les actionnaires sacrifiant des milliers de familles, face à ceux qui ordonnent des coupures de gaz et d’électricité alors qu’ils savent qu’ils feront descendre ces même familles de la dernière marche de chez eux à la rue , face à cette politique du bouc émissaire qui veut rafler les enfant pour mieux expulser les parents, face cette injustice sociale érigée en dogme, face à tout cela : désobéir et résister sont devenus un devoir.

Notre camarade et ami d’Erdf, ce résistant, cette tête dure, a un nom et un visage, il s’appelle Jef Duval. Son choix aurait pu être celui de nombreux d’entre nous. C’est un choix digne et juste. Nous lui exprimons, ainsi qu’à sa famille et à tous les camarades qui résistent avec lui, non seulement à Arcueil, mais partout en France, notre soutien fraternel.

Nous leur disons toute notre amitié et notre respect parce qu’ils font front, sur les valeurs que nous partageons et que nous portons. Leurs actes de résistances sont précieux et nous renforcent, parce qu’ils balisent et éclairent le chemin sur lequel nous avançons, ensemble.

Jef a commis un acte de résistance que nous appelons de nos vœux : il a pris le pouvoir ! Le pouvoir de décider pour chacun d’entre nous, et de quel côté de la barrière nous voulons être : résistant ou soumis.

Une pétition à l’initiative de ses camarades de la CGT MINES ENERGIES est en ligne pour faire monter le rapport de force contre ce pouvoir qui voudrait le chasser de notre entreprise publique, pour nous la réponse est non !

Signons par milliers, résistons, Jeff est un juste.

Jean Michel Mespoulede.

 

Source : AGORA VOX

 

POUR SIGNER, voir dans notre rubrique BREVES

Publié dans actualités

Commenter cet article