Etats-Unis : Extrême-droite fleurissante et KKK toujours bien là

Publié le par dan29000

Etats-Unis : l'extrême-droite en plein boom

MONDE | lundi 5 novembre 2012L'extrême droite en hausse aux Etats-Unis

 

 

L'extrême droite en hausse aux Etats-Unis

 

Aux Etats-Unis, les mouvements d'extrême-droite connaissent une flambée exponentielle. Nous avons rencontré des Américains blancs ulcérés de voir un noir trôner à la Maison Blanche.

 

 

On leur donnerait le bon dieu sans confession tant ils ont l'air affables et souriants. Pourtant, les quatre hommes que nous rencontrons sont membres d'un mouvement ouvertement raciste, baptisé : American Renaissance. L’une de leurs cibles favorites est Barack Obama.  En témoigne cette réflexion de l’un d’entre eux : "ce qui ne va pas aux États-Unis, c'est que depuis que Barack Obama est au pouvoir il y a un étranger à la Maison blanche".


"La supériorité de la race blanche"

 

Ces hommes croient en la supériorité de la race blanche qui d’après eux, est la volonté de Dieu.  "Je ne peux que constater qu'il a des différences entre les races que Dieu a créées. Je crois que les blancs sont bénis par Dieu. On est supérieurement intelligents, on travaille dur. Tout ça c'est réservé aux blancs", explique cet autre membre, Matthew Heimbach.

Jared Taylor est le fondateur d’American Renaissance. C’est un intellectuel, professeur à l'université de Yale. Il a fait ses études en France et il défend ses idées eugéniques dans un français parfait. "Si on fait l’étude des génomes des différentes races, on constatera que les gênes qui contribuent à l’intelligence sont inférieurs dans certaines races et supérieurs dans d’autres.  Ceux qui parlent de ceci sont souvent considérés comme monstrueux, mais c’est un fait biologique", explique-t-il posément.

 

Du racisme en col blanc : analyse


Marak Potok travaille à l’Observatoire Klan Watch en Alabama. Il connait bien le groupe American renaissance.  "Jared Taylor emballe les idées du Ku Klux Klan dans un packaging idéologique plus séduisant.  C'est sans doute ce qui le rend encore plus dangereux", explique l’observateur ?

 

Le KKK plus présent que jamais


Le KKK, n'a pas disparu loin de là. Il s’agit d’une nébuleuse secrète difficile à approcher et il se présente comme " l'empire invisible ". Ses chevaliers rebelles seraient encore plus de 300.000 aux états unis dont certains sont plus déterminés que jamais.

Marak Potok explique le type de projets développés par le Klan : "certains membres avaient par exemple l'intention de faire exploser une raffinerie de pétrole pendant que d’autres se seraient rendus à l'autre bout de l'état pour dévaliser les banques afin de financer leur soit disant Révolution aryenne".  


Les mouvements d'extrêmes droites fleurissent  

 

En 2008 on en dénombrait 250 mouvements d’extrême droite aux Etats-Unis, mais aujourd’hui ils sont plus de 1300, soit une augmentation de 750% depuis l'élection de Barack Obama. Un militant explique ses motivations : "j’ai décidé de me battre avec eux, parce que c’est ce qu’il faut faire pour l’Amérique.  Je n’en peux plus de vivre dans ce marigot qu’est l’Amérique où les nègres, les juifs et les homos ont davantage de pouvoirs chaque jour".  


La liberté d’expression à n’importe quel prix


Aux États Unis le premier amendement de la constitution garantit la liberté d'expression à n'importe quel prix. Depuis quatre ans, des milliers de lettres de menaces de mort sont arrivées à la Maison Blanche. Une haine froide d’extrême droite se propage dans tout le pays sans qu’aucune loi ne vienne la sanctionner.

 

I.L. avec Régis De Rath

 

 

 

SOURCE / RTBF.BE

Publié dans actualités

Commenter cet article