Fakir / Journal alternatif d'enquête sociale

Publié le par dan29000

Déjà dix ans d'existence pour Fakir puisqu'il est né en octobre 1999. Ce bimestriel basé à Amiens n'est lié à aucun parti, aucun syndicat, aucune institution, c'est dire si l'indépendance et Fakir font bon ménage. Dès ses débuts Fakir subit les foudres de la justice. Deux procès en peu de temps, car Fakir n'est pas vraiment aimé par la presse locale (Courrier picard) ni par le maire d'Amiens, le célèbre Gilles de Robien !
"Allez exercer ailleurs !" jetera même De Robien excédé.
Il faut dire qu'au Fakir on aime bien enquêter, par exemple, sur les accidents du travail ordinaires, sur le logement social à l'abandon, et ainsi de suite...
Bref, si vous en avez un peu assez d'une presse toxique dominante, Fakir est fait pour vous.
Il est bimestriel et on peut s'abonner pour un an pour la somme modique de 25 euros ou si on veut soutenir, 40 euros.
Sinon pour le trouver en kiosque on peut voir la liste des points de vente sur leur site :


Le nouveau numéro d'octobre vient de sortir avec, entre autres, un dossier de 20 pages intitulé :
Syndicats : dans les usines ou bien à l'Elysée ?
Avec une longue interview de M. Waden, délégué CGT de Goodyear, instructif...

Publié dans lectures

Commenter cet article