France 5 : "Green", déforestation et agonie d'un orang-outan de Bornéo

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Green-053 [50%]

 

 

 

 

dimanche 5 décembre 2010 à 20h35 

sur France 5

 

 

 

Synopsis 


A l'occasion du Sommet de Cancun sur le climat, qui se tient du 29 novembre au 10 décembre au Mexique, France 5 s'engage pour le développement durable en diffusant notamment le documentaire «Green». Réalisé par Patrick Rouxel, parti pendant plusieurs mois, sans financement, dans la jungle de Bornéo, le film dénonce l'impact dévastateur de la déforestation à travers l'histoire d'une femelle orang-outan. A l'issue du documentaire, Carole Gaessler ouvre le débat, en présence de Patrick Rouxel et de Yann Arthus-Bertrand, fervent défenseur de la cause environnementale.

Soirée spéciale Green dimanche 05/12/2010 à 20:35 sur France 5

 

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++

LE REALISATEUR / 

 

A propos de ma démarche, du film

Je m’appelle Patrick, je suis un citoyen ordinaire qui consacre son temps à la préservation des forêts tropicales de la planète. Pour cela je réalise des films sur la beauté des forêts et de la vie, mais aussi sur les industries qui les détruisent.

Après “Larmes de Bois”, “Losing Tomorrow” et “La Forêt Cathédrale”, mon dernier film s’appelle “Green”.


“Green” traite de la destruction de la forêt Indonésienne et de l’extinction des orangs-outans. Ce film à pour objectif de toucher le cœur des gens dans l’espoir de nous faire changer nos habitudes de consommation pour ne plus faire partie de cette destruction.

“Green” dure 48 minutes, le film est disponible en téléchargement gratuit pour toutes projections privées ou publiques. Le film a été réalisé en version internationale accessible à toutes les nationalités. Il a été produit de manière indépendante et sans aucune attache politique ou commerciale.
N’hésitez pas à le visionner et à le diffuser comme bon vous semble.

Si vous souhaitez acheter le DVD, n’hésitez pas à contacter Green Planet.

Pour sauver la forêt tropicale indonésienne, nous devons d’abord arrêter de faire partie du processus de destruction.

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

GREEN élu « BEST OF FESTIVAL »
dans les deux plus prestigieux festivals du documentaire animalier:

WILDSCREEN et JACKSON HOLE
«GOLDEN PANDA AWARD»
et
«NATURAL HISTORY MUSEUM ENVIRONMENT AWARD»
Wildscreen Film Festival, Bristol, UK – 2010

« GRAND TETON AWARD»
et
« BEST CONSERVATION PROGRAM»
Jackson Hole Wildlife Film Festival, USA – 2009

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

Deforestation

L’Indonésie a un taux de déforestation le plus élevé au monde, avoisinant les 2 millions d’hectares par an. En 1950 la foret occupait environ 160 millions d’hectares, aujourd’hui il en reste moins de 48 millions.

A déforestation massive en Indonésie a commencée dans les années 70 avec l’expansion de l’industrie du bois. Puis, c’est développé l’industrie de la pâte à papier suivie de l’industrie de l’huile de palme. Aujourd’hui, les principales sources d’impulsion de la déforestation en Indonésie viennent de la demande internationale constamment croissante d’huile de palme. Un rapport publié en Octobre 2009 par l’UNEP indique que « deux tiers de l’expansion actuelle des cultures d’huile de palme en Indonésie est basée sur la coupe à blanc des forêts tropicales » et que « 95% de l’augmentation de la production d’huile de palme en Malaisie et en Indonésie est issu de la demande croissante de biodiesel ».

Cette demande provient essentiellement d’Inde, d’Europe et de Chine qui présentent le biodiesel issu d’huile de palme comme l’énergie de demain pour combattre le réchauffement de la planète. Or les rapports montrent que transformer les forêt tropicales en cultures extensives d’huile de palme pour subvenir aux besoins du biodiesel ne fait que empirer la situation climatique. Le biodiesel issu de l’huile de palme n’aide pas a combattre les changements climatiques, il s’agit avant tout d’un nouveau business très lucratif.

Publié dans écrans

Commenter cet article