Genève : Congrès mondial contre la peine de mort

Publié le par dan29000


affiche-4congres-mondial [50%]

Après Strasbourg en 2001, Montréal en 2004 et Paris en 2007, ECPM organisera le 4e congrès mondial contre la peine de mort à Genève en 2010. Devenues le rendez-vous incontournable des abolitionnistes du monde entier, ces rencontres réunissent des centaines d’acteurs autour d’un programme visant à élaborer les stratégies nationales, régionales et internationales pour l’abolition universelle de la peine de mort.


Le Congrès de Paris était placé sous les hauts patronages de Jacques Chirac et d’Angela Merkel, il a connu une affluence record avec plus de 1 000 participants (dont de nombreux dirigeants politiques) et 150 intervenants.

Un Congrès tourné vers l'ONU
Le Congrès se déroulera principalement au Centre international de Conférences de Genève, fin février 2010, à l’invitation de Mme Calmy Rey, Conseillère fédérale, en charge des Affaires étrangères de la Suisse.
Genève, "capitale des droits humains", est particulièrement indiquée pour mobiliser la communauté diplomatique internationale, notamment les participants à la session du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

Le Congrès s’adressera aux acteurs institutionnels et de la société civile des cinq continents. Un accent particulier sera mis sur la mobilisation des participants et médias venus de pays rétentionnistes. Son programme est déterminé avec la Coalition mondiale contre la peine de mort et les thèmes principaux pourront concerner : l’engagement des organisations internationales et intergouvernementales dans le combat pour l’abolition, les alternatives à la peine de mort et les conditions de détention des condamnés à mort, les leviers pour combattre la peine de mort en Asie et dans le monde arabe, des échanges de bonnes pratiques en matière de plaidoyer…

Sur trois jours, les débats et échanges prendront différentes formes: plénières, tables rondes, ateliers, stands, posters, expositions, soirées festives, ainsi qu'une séance d'ouverture dans la Salle des Droits de l'Homme des Nations unies et une cérémonie solennelle, suivie d’une marche finale jusqu’au et d'un rassemblement bruyant sur la Place des Nations.

Une forte médiatisation

La couverture médiatique des Congrès mondiaux est traditionnellement de portée internationale. Les plus grands médias (agences de presse, télévisions, radios, grands titres de presse) couvrent l’évènement. Au dernier congrès, 150 journalistes ont assisté aux débats. La revue de presse comportait des articles du monde entier, et le Congrès était, au lendemain de l’événement, cité 113 000 fois sur Internet.


Source : ECPM



Publié dans actualités

Commenter cet article