Ken Loach, a reçu le Prix Lumière, et a appelé au boycott d'Israël

Publié le par dan29000

Un grand artiste qui appelle au boycott d’Israël : Merci Ken Loach !

 

 

 

 

A deux reprises ce week-end, alors qu’il recevait le prix Lumière à Lyon devant un parterre de 3000 personnes et célébrités samedi soir, puis dimanche matin lors d’une conférence de presse, le cinéaste britannique Ken Loach a dénoncé la politique israélienne et appelé à faire comme pour l’Afrique du Sud de l’Apartheid et à boycotter Israël !

 

Le festival Lumière a bien mérité son nom samedi soir, en récompensant Ken Loach pour toute son oeuvre et pour son engagement.

Les 3000 personnes qui se sont retrouvées dans le grand amphithéâtre de Lyon, ont été émues et enthousiasmées par cet homme extraordinaire qui, avec sa modestie et son humour habituels, a reçu le prix qui lui était décerné des mains d’Eric Cantona, en ne cessant de remercier tous ceux qui ont travaillé avec lui au cours de sa vie, dont sa productrice Rebecca O’Brien et le scénariste Paul Laverty, tous deux associés de Ken Loach dans Sixteen Films, ainsi que son épouse Leslie, "ma partenaire de 50 ans", une femme également admirable d’humanité et de détermination.

Et quand Ken Loach a terminé son discours en demandant que l’on n’oublie pas le peuple palestinien et en rappelant l’efficacité du boycott de l’Afrique du Sud de l’Apartheid, les applaudissements et bravos ont fusé dans cette immense salle à l’audience prestigieuse.

Il a en effet conclu son intervention sur ces paroles : "Il y a des années, en appelant au boycott de l’Afrique du sud, on a aidé les Noirs sud-Africains. C’est ce qu’on doit exprimer aujourd’hui au sujet de la Palestine".

Et ce dimanche matin, Ken Loach interrogé à ce sujet lors de sa conférence de presse à la Villa Florentine, a été encore plus explicite. Il a répondu textuellement : "C’est une grande question, merci de la soulever. Je n’ai pas d’intérêts personnels dans le conflit entre Palestiniens et Israéliens.Quiconque regarde la situation avec suffisamment d’objectivité comprend que les lois internationales sont bafouées, avec
- la confiscation des terres palestiniennes
- les punitions collectives, en particulier à Gaza,
- les humiliations permanentes
- le non-respect de la convention de Genève eu égard aux prisonniers palestiniens,
- le kidnapping d’enfants, enlevés à leurs parents pour être interrogés et détenus
- et je pourrais donner beaucoup d’autres exemples, qui seraient trop longs de les évoquer.

Pour toutes ces raisons il est difficile de rester indifférent à l’appel des intellectuels palestiniens et du peuple palestinien tout entier.

Par conséquent, je soutiens, PERSONNELLEMENT, la campagne de Boycott, Désinvestissement et appelle aux sanctions contre Israël. Ce n’est pas contre les intérêts particuliers/individuels mais bien contre les actions de l’État d’Israël."

Bien entendu, ce n’est pas la première fois que Ken Loach fait entendre sa voix pour réclamer le respect des droits du peuple palestinien.

Il a affiché à plusieurs reprises son soutien à la campagne internationale BDS, refusé de participer à des festivals de cinéma sponsorisés par Israël, et encore tout récemment appelé, ainsi qu’Eric Cantona et Noam Chomsky, à ne pas aller jouer la coupe européenne de foot des moins de 21 ans en Israël, en juin prochain.

Mais quel bonheur de l’entendre rappeler samedi soir que "les matches ne se gagnent jamais individuellement, mais toujours collectivement".

Et en nous recevant avant son allocution, Ken Loach, de même que son épouse Leslie nous ont redit leur engagement aux côtés des Palestiniens, pour le droit et la justice.

Et nous avons distribué ce tract aux milliers de participants venus l’applaudir samedi soir :

Pour le plaisir, un petit clip sur ses nombreux films, projeté hier soir à l’amphithéâtre de Lyon, après son film "Looking for Eric" (avec Eric Cantona) :


Ken Loach Prix Lumière 2012 par Festival_Lumiere

Comme l’a très justement écrit Bertrand Tavernier au sujet de ce grand réalisateur qui a reçu la palme d’or à Cannes en 2006 pour "Le vent se lève" et cette année, le Prix du jury pour son dernier film, la comédie "La part des anges" :

"Ken Loach a recensé, la rage au cœur, les erreurs et les lâchetés des hommes politiques de tous bords. Ses films constituent d’accablants témoignages contre les égarements de la société capitaliste. Ils sont aussi la preuve qu’on peut rêver d’une autre société, faite de fraternité et de croyances collectives".


CAPJPO-EuroPalestine


http://www.europalestine.com/spip.p...

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article