L'arcane sans nom, un roman de Pierre Bordage, éditions la branche

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

 

  arcane-sans-nom.JPG

 

 

 

 

 

 

Les éditions LA BRANCHE présente une toute nouvelle collection intitulée "Vendredi 13", dirigée par l'indispensable Patrick Raynal. Une belle série d'auteurs dont un nouveau titre de Pierre Bordage. Pierre Bordage depuis quelques années est un des écrivains français de science fiction le plus traduit en Europe et parfois même en Chine. Couvert de prix, la qualité de sa plume n'est plus à démontrer. Il nous propose ici une haletante histoire, entre roman d'aventures et roman noir.


 

 L'histoire  est celle de Sahil, un jeune déserteur de l'armée afghane, réfugié à Paris qui aimerait bien passer en Grande-Bretagne. Jusque là rien de bien nouveau. Certes. Là où l'imagination sans limite de Bordage fait mouche, c'est lorsqu'on lui propose d'assassiner une inconnue, ce qui lui permettra d'atteindre son rêve. Des papiers en règle et cinq mille euros. Tentant.

 

 Mais n'y aurait-il pas une sombre machination derrière cet étrange proposition ?

 

 Alors Sahil va hésiter. Ce qui va déclencher une longue traque haletante dans Paris, jour et nuit, sans le moindre répit. Si l'intrigue linéaire est assez simple, elle nous permet rapidement de s'identifier à ce sympathique déserteur, car le point de vue adopté est le sien. Au fil des pages, des squatters satanistes, si si cela doit exister, des mendiants rroms et des hommes de pouvoir que l'on ne souhaiterait pas vraiment rencontrer dans la réalité.

 

 Et il y a une série de personnages secondaires, Mephisto qui invite le jeune afghan dans sa planque, planque de satanistes préparant un spectacle pas vraiment autorisé dans le cimetière du Père Lachaise, une nuit d'un vendredi 13 ! Et encore Ten, qui sera la future reine gothique de ce spectacle, sans oublier une étrange guérisseuse...

 

 L'action ne cesse pas, et l'histoire avance vite, sans détours, facilité en cela par le style de Bordage qui appelle un chat un chat, et un tueur slave, un tueur slave.

 

 Cette nouvelle collection est ainsi bien lancée, avec la parution d'un titre de J-B Pouy, dont nous ne tarderons pas à vous parler. Et la suite donne aussi envie, Pelot, Chamoiseau, ou Alain Mabanckou. Longue vie à Vendredi 13.

 

Dan29000

 

 

L'arcane sans nom

Pierre Bordage

Editions La branche

2011 / 224 p / 15 euros

 

Pour découvrir le site de l'éditeur, c'est ICI

 

==================================================

 

EXTRAIT /

 

Il n’avait pas mis le  nez à l’extérieur depuis un bon moment — une semaine, peut-être davantage, il avait perdu le compte des jours. L’un des garçons de la bande, Méphisto, s’était un jour pointé au square pour fourguer de l’héroïne. Les réfugiés et quelques membres de leur comité de soutien lui étaient tombés dessus ; Sahil était intervenu avec énergie pour lui éviter une correction. Méphisto, très pâle sous son maquillage, l’avait remercié en lui disant que, s’il avait le moindre problème, il pourrait toujours venir zoner dans leur squat. Lorsque la préfecture avait décidé de fermer manu militari le petit Kaboul et d’expulser les Afghans en situation irrégulière, Sahil s’était souvenu de l’adresse lâchée à la volée par le garçon : des galeries souterraines et une cave quelque part dans le 20e arrondissement, non loin du Père Lachaise où les satanistes projetaient de célébrer le prochain vendredi 13.
Son intrusion dans leur antre les avait inquiétés et il avait fallu une plaidoirie de Méphisto pour dissiper l’hostilité des autres. Ils ne l’avaient pas franchement accepté, mais, puisqu’il avait volé au secours de l’un d’entre eux, ils l’avaient toléré. Ils lui avaient expliqué qu’il devait se tenir à carreau ou se chercher une autre planque. Pas question d’attirer sur eux l’attention des flics : on viendrait de toute l’Europe assister à la représentation qu’ils préparaient depuis longtemps. Un truc unique.  

 

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article

Mitsuko 22/11/2011 09:23


L'arcane sans nom est déjà prometteur, rien que par son titre, mais bien sûr on ne lit pas un livre rien que sur le titre, quoique !!! 


En tous les cas, l'extrait m'a donné l'eau à la bouche, d'autant qu'il y a beaucoup de choses dans cet extrait qui me plaisent beaucoup ...


Je pense que je vais aimer ce livre là ...


Merci d'en avoir parlé aussi bien ...

dan29000 22/11/2011 09:32



Yes, un très bon polar que l'on ne peut plus lâcher une fois dedans...Une réussite...