Les conditions de détention en France, par l'Observatoire International des Prisons (OIP)

Publié le par dan29000

 

conditiions de détention

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nouveau rapport sur les conditions de détention en France vient de sortir, il y a quelques semaines, réalisé par l'Observatoire international des prisons (OIP), une ONG qui a pour but de favoriser le respect de la dignité des prisonniers. Sa section française fut créée en 1996 pour défendre les droits de base des personnes incarcérées, tout en militant pour des mesures alternatives à l'enfermement.

 

En ces temps de répression généralisée où il s'agit d'enfermer toujours plus de gens, de construire toujours plus de prisons en les laissant gérer de plus en plus par le secteur privé, l'action dans le temps de l'OIP s'avère donc indispensable. D'où le grand intérêt d'un tel rapport publié par les éditions de La découverte.

 

Ce livre passe en revue les évolutions des politiques pénales et pénitentiaires durant la période 2005-2011, permettant ainsi de donner un salutaire coup de projecteur sur ce qui se déroule derrière les hauts murs de nos prisons, au moment où il n'y a jamais eu autant de prisonniers dans notre hexagone. L'enfermement, comme cela se pratique aux Etats-Unis, devient peu à peu une méthode de gestion, face aux problèmes insolubles de notre société et face au délabrement des institutions psychiatriques. La fameuse loi pénitentiaire de 2009 n'a au final pas donné plus de reconnaissance pour les personnes enfermées. Pire les juges doivent maintenant subir l'injonction de la peine plancher. Les peines se faisant de plus en plus longues, parfois assorties de mesures de sûreté, basée sur une évaluation fantasmatique de la dangerosité future...

 

Afin de faciliter sa lecture, le volumineux rapport est clairement divisé en 13 grands chapitres. Dans un premier temps nous sont expliquées les actuelles politiques pénale et pénitentiaire. Puis chaque sujet est traité : la sécurité, la discipline, la santé et la psychiatrie, les addictions et les suicides. Enfin les liens avec l'extérieur, le travail, l'enseignement et les droits sociaux.

 

Dans chacun des chapitres ainsi proposés est développé en 20 ou 30 pages, tout ce qu'il est primordial de savoir. Par exemple sur la psychiatrie. Un salutaire recadrage de la crise actuelle de la psychiatrie générale, le problème des expertises, la notion d'irresponsabilité pénale, les dispositifs de soins en prison, les unités de consultation, les services médico-psychologiques régionaux, l'hospitalisation d'office et enfin les unités hospitalières spécialement aménagées...

 

Faut-il rappeler une fois encore que la peine de prison ferme est basée juste sur la privation de liberté./ Pas sur tout ce que subit lors de cette privation les détenus, promiscuité, exploitation par un travail sous-payé, mauvais traitements, viols, absence de soins rapides, insalubrité des cellules, surpopulation, insécurité, tarifications de cantine honteux...La liste est longue. Sans parler de l'enfermement des mineurs et des malades mentaux, deux catégories de détenus qui n'ont rien à faire entre quatre murs.

 

Seul défaut à ce rapport, le choix sur 336 pages, de ne consacrer aux témoignages que 21 pages malgré la grande qualité de ceux-ci. Néanmoins cela n'enlève rien au caractère indispensable de ce rapport qui apporte une pièce essentielle aux débats actuels sur les politiques répressives du gouvernement depuis ces dernières années. A la fin de sa lecture, l'on est à même de mieux comprendre pourquoi la France a été souvent condamnée pour l'état de ses prisons. Des prisons où l'on se suicide beaucoup plus qu'ailleurs, un signe évident. Un débat à replacer, au-delà des prisons, dans une politique sécuritaire qui a fait faillite depuis ces dernières années.

 

 

Dan29000

 

 

Les conditions de détention en France

Observatoire international des prisons

Editions La découverte

2012 / 336 p / 24 euros

Prologue : Alvaro Gil Robles

 

Lire aussi l'article de Florence Aubenas, présidente de l'OIP, ICI

 

Pour découvrir le site de l'OIP, c'est LA

 

==================================

 

Observatoire international des prisons – section française
7 bis, rue Riquet – 75019 Paris – Tél. : 01 44 52 87 90 – Fax : 01 44 52 88 09 – contact@oip.org – www.oip.org
Association loi 1901 à but non lucratif. L’OIP dispose du statut consultatif auprès des Nations unies.

Publié dans lectures

Commenter cet article

Piyou 15/02/2012 23:01


je ne sais pas qui a dit qu'on jugeait une société à ses prisons (ou à sa justice) mais faut croire que notre société (notre civilisation ?) n'est pas brillante

dan29000 15/02/2012 23:13



Pas brillante, certes, disons que c'est un euphémisme...


La France de Sarkozy a des prisons, anciennes ou modernes, juste à l'image de cette démocratie de facade où la corruption règne, où la justice et les médias sont aux ordres, où les manipulateurs
gouvernement sous les ordres du MEDEF....Si cela se nomme encore démocratie il faut être aveugle ou idiot...