Marmande : solidarité avec les 4 faucheurs volontaires d'OGM

Publié le par dan29000

 

 

 

11,12 et 13 octobre MARMANDE, le plus grand procès des FAUCHEURS VOLONTAIRES
 
Communique de presse de vigilance OGM 34 du Mardi 5 Octobre 


MARMANDE, le plus grand procès des FAUCHEURS VOLONTAIRES

 

 




L’association Vigilance OGM 34 (qui soutient les personnes poursuivies par la justice dans le cadre d’actions collectives anti-ogm) et les Faucheurs Volontaires d’OGM de l’Hérault, appellent au soutien de quatre héraultais (parmi lesquels J.B. Libouban, fondateur du Mouvement des FV) qui comparaîtront avec 83 autres prévenus au Tribunal de Marmande (47) les 11,12 et 13 octobre prochain, pour le fauchage d’un champ de maïs OGM Monsanto 810 à Grézet-Cavagnan dans le Lot et Garonne en 2006.



Les faits: en août 2006, environ 300 Faucheurs Volontaires avaient neutralisé de manière non-violente et à visage découvert une partie de ce champ de maïs Ogm et avaient revendiqué leur action.


A l’issue du fauchage, trois personnes ont été jugées, l’agriculteur « transgéniculteur » a été indemnisé, mais celui-ci, véritable apôtre de la cause pro-ogm, a de nouveau porté l’affaire devant les tribunaux dans l’espoir de porter un coup très dur au mouvement anti-ogm.



Rappelons que le maïs Monsanto 810 est interdit en France depuis 2008 (pour les risques environnementaux) et que 80% des français disent NON aux OGM.


Nous refusons le harcèlement et la tentative de passage en force totalement anti-démocratiques des multinationales semencières qui par leurs brevets s’approprient le vivant, défiant aussi bien le libre choix des consommateurs (pas d’OGM dans les assiettes) que celui des paysans (pouvoir choisir ses semences et ne pas être contaminé).


Vigilance OGM 34 tiendra une conférence de presse, en présence des prévenus, le jeudi 7 octobre à 11h, dans les locaux de l’association BEDE

BEDE, 47, Place du Millénaire, 34000 Montpellier

Tel: 04 67 65 45 12 .

Contact presse de vigilance OGM 34 : 04 67 55 68 79 .


Publié dans environnement

Commenter cet article