Métro, boulot, chimio, débats autour du cancer industriel, ouvrage collectif, éditions Le monde à l'envers

Publié le par dan29000

 

 

metro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Alors que la dernière campagne présidentielle fut marquée par un débat sur le fameux "redressement industriel" qui donna un peu plus tard un ministre chargé de cette éminente fonction, une intéressante polémique éclatait entre la célèbre émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" et le moins médiatique PMO (Pièces et main d'œuvre) site de bricolage pour la construction d'un esprit critique. La plupart du temps l'émission de Mermet sur France inter est un lieu de résistance que nous ne pouvons que défendre, surtout dans le cadre étroit d'une radio de service public souvent défaillante. Mais ce jour-là, l'émission était consacrée au sort du pôle vinylique d'Arkema, vaste société chimique, revendu pour un euro symbolique. Le reportage de François Ruffin (Fakir) pointait l'impuissance du candidat Hollande et l'absence du candidat Sarkozy. Tout cela bien entendu dans le cadre habituel des grandes centrales syndicales, confortés par les partis de gauche du PS au PCF recyclé Front de gauche : Défendons nos emplois à n'importe quel prix.


  C'est là, qu'à juste titre, PMO pointait un léger oubli. Pas grand chose...


  Juste que le reportage avait oublié que ces usines produisaient du chlorure de vinyle, dont les propriétés cancérigènes et toxiques sont bien connues. Le cancer du foie chez les travailleurs est fréquent, sans oublier la nocivité pour l'environnement quand les produits sont incinérés. Est-ce bien raisonnable de défendre de tels emplois toxiques ?

 

  Dés lors le débat s'enflamma via un syndicaliste d'Arkema, puis dans le journal Fakir et sur divers sites. Le sujet est d'importance, et recoupe des choix de sociétés, sur le travail, l'environnement, et sur tout simplement la vie que nous voulons avoir. Souvent il n'est pas aisé de suivre ces débats pourtant indispensables. No es facil, comme disent nos amis Cubains...


  Alors une petite maison d'édition grenobloise a eu l'excellente idée de publier un bouquin-dossier avec les principaux textes. Il permet de bien comprendre les arguments du parti industriel qui peut se synthétiser par "Nos emplois d'abord", une vieille garde productiviste, pensant que la croissance résoudra tout. Ces gens-là sont bien installés via les grands syndicats et grands partis de gauche. Un débat qui refait surface encore ces jours-ci, avec la récente déclaration provocatrice d'un cadre cégétiste du port de Nantes-St Nazaire dénonçant "les partisans de la décroissance et les squatteurs professionnels" à l'œuvre à Notre Dame des Landes dans la bataille contre le projet d'aéroport.


  Trois articles de PMO, un de Fabrice Nicolino chargé de la rubrique écologie à Charlie, un de François Ruffin, un des Amis de l'Egalité, une sélection de commentaires ou encore un texte de Tomjo rédacteur au journal alternatif La Brique. Tout ceci permettant au lecteur de bien saisir un débat qui ne fait que débuter, d'autant plus que les résistances aux ravages des grands projets inutiles se multiplient, de Notre Dame des Landes au projet délirant du Lyon-Turin (NO TAV) en passant par la poursuite de l'EPR ou de ITER, sans oublier la lutte autour de la ligne THT au Chefresne.


  Notre site continuera à se faire l'écho de ces résistances, car nos vies valent bien plus que nos emplois quoique qu'en disent les tenants du parti de l'industrie à tout prix. Ce livre est un parfait outil pour contribuer à ces résistances indispensables.

 


Dan29000

 

 

 

Métro, boulot, chimio

Débat autour du cancer industriel

Ouvrage collectif

Editions Le monde à l'envers

2012 / 176 p / 4 euros


 

Voir le site Le monde à l'envers

Publié dans lectures

Commenter cet article