Nantes : 1ere assemblée post capitaliste nantaise ce samedi

Publié le par dan29000

[Nantes] 1ère assemblée post capitaliste nantaise


   par EcoRéseau du Pays NantaisNotifier cet article/commentaire aux moderateur-ice-s
« CRÉER, C’EST RÉSISTER. RÉSISTER, C’EST CRÉER »


Nous proposons à compter du 30 mars prochain à 12h et le dernier samedi de chaque mois, une dynamique d’Assemblées Post Capitaliste Nantaises en place publique autour d’un repas partagé.

Pour cette première nous invitons les participantEs à ramener quelque chose à manger et à partager avec les autres.

* Option beau temps : pelouses ile Feydeau, Quai Turenne face à la librairie médicale scientifique informatique. * Option mauvais temps : sous les nefs (Machines de l’ile)

NB : L’INFO SUR LE LIEU SERA PRÉCISÉE LA VEILLE POUR LES CONDITIONS MÉTÉO !

POURQUOI UNE ASSEMBLÉE POST-CAPITALISTE NANTAISE ?

 

Le but de ces rassemblements mensuel est de faciliter les interactions entre les groupes et les personnes, de renforcer le lien entre luttes et créations d’alternatives, d’autonomiser les projets existants (pour ne plus avoir recours aux subventions grâce à l’entraide). Nous pensons que l’existant peut être approfondi et qu’en interagissant ensemble nous faciliterons l’émergence de nouvelles d’initiatives et débrider l’imaginaire et la créativité populaire. Il nous semble important d’appuyer sur l’appartenance de chaque petite initiative et de chaque lutte isolée à "un grand tout", comme l’illustre la ZAD, : Une lutte CONTRE L’AEROPORT ET SON MONDE.



Ces assemblées ouvertes à touTEs visent à ce que la souveraineté populaire soit exercée directement, de façon autogérée et concrète. Il ne s’agit pas de débattre des heures pour convaincre les autres (de toutes façons, les assemblées auront une heure de fin correspondant à celle du rassemblement mensuel contre l’aéroport) mais de se réunir entre personnes convaincues de la nécessité d’un changement de paradigme de société depuis la base et qui veulent SANS ATTENDRE avancer dans cette voie. C’est selon nous un bon moyen aussi pour soutenir les luttes locales/globales dans la dynamique de la Révolution Intégrale [3].

A terme, nous espérons voir émerger de plus petites assemblées partout dans les quartiers et les villages du Pays Nantais et d’ailleurs, générant un foisonnement d’initiatives et réamorçant les solidarités. Nous voudrions mettre toutes les chances de notre côté pour que ces temps de lien et de rencontre soient prolifiques pour touTEs. Pour ce faire, nous proposerons des outils et espérons que vous touTEs qui participerez en ferez autant !

QUI SOMMES NOUS ? Un groupe d’amiEs convaincuEs de la nécessité d’un changement de société, touTEs militantEs dans les mouvements sociaux du Pays Nantais. Beaucoup d’entre nous participent à l’EcoRéseau du Pays Nantais, une structure expérimentale en lien direct avec le mouvement des Coopératives Intégrales (Catalane, Toulousaine, Madrilène, Ecoréseau du pays de Questembert...). Notre « noyau dur » s’est constitué au gré des mobilisations et des assemblées populaires de 2011. Nous remettons en question le modèle capitaliste et les lois qui le maintiennent en place dans nos sociétés mondialisées. Le changement que nous voulons est profond et intégral. Il ne peut donc être entrepris que depuis nous pour une société libre, solidaire, égalitaire entre touTEs. Nous nous reconnaissons dans toutes les luttes contre les injustices, les inégalités, qui dénoncent les manœuvres de la classe politique et la toute puissance des multinationales dont les intérêts prévalent sur ceux des peuples. Nous nous reconnaissons aussi dans le mouvement des alternatives (constituées ou non sous forme associative) qui tentent de répondre dans la pratique aux problématiques posées par le système dominant.



Plateforme pour la Révolution Intégrale (internationale) : http://integrarevolucio.net/fr/ [4]



http://ecorezodunantais.eklablog.com/appel-a-organiser-...09775[5] http://enricduran.cat/fr/ [2] [5]

Liens:: http://ecorezodunantais.eklablog.com/

SOURCE/ NANTES.INDYMEDIA.ORG

Publié dans actualités

Commenter cet article