Notre Dame des Landes : 300 000 euros d'argent public en fumée pour une publicité du futur aéroport

Publié le par dan29000

photos-26 6460Notre-Dame-des-Landes : une publicité financée par les contribuables

 

Communiqué de presse

Nantes, le 19 février 2013


 

Hier, une vaste campagne de communication en faveur d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes a été lancée par les collectivités porteuses du projet, réunies au sein du syndicat mixte aéroportuaire. Les élu-e-s Europe Ecologie Les Verts dénoncent ce matraquage publicitaire à coup de deniers publics.

 

Déjà en décembre dernier, les présidents des collectivités avaient acheté des espaces dans tous les grands quotidiens de France. «Nous avions alors interrogés nos présidents d’exécutifs sur les sommes engagées pour la promotion de ce projet. Lettre restée sans réponse », s’indigne François Billet, président du groupe des élu-e-s écologistes à la CARENE.

 

Aujourd’hui, ce sont encore 300 000 euros des poches des contribuables qui partent en fumée pour promouvoir une infrastructure dont la population voit de moins en moins l’utilité. « En cette période de restrictions financières, il est irresponsable de continuer à gâcher de l’argent public de la sorte » poursuit Gaëlle Rougier, conseillère régionale de Bretagne.

 

Pour rappel, c’est grâce à la mobilisation citoyenne à laquelle les écologistes avaient participé, que l’appel d’offre lancé en décembre dernier pour du lobbying sur les réseaux sociaux, et à destination des médias en faveur du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, avait finalement été abandonné.

« Il faut laisser la commission de dialogue faire son travail et travailler dans un climat apaisé. Ses auditions doivent pouvoir se dérouler dans la sérénité, en dehors de toute pression! «   avertissent une nouvelle fois Pascale Chiron et François de Rugy, co-président-e-s des élu-e-s écologistes à Nantes Métropole.

« On sent une réelle fébrilité du côté des promoteurs du projet qui tentent à coup de grosses campagnes de propagande de convaincre les ligériens de cette infrastructure inutile. Douteraient-ils de sa pertinence ?» s’interroge Jean-Philippe Magnen, président de groupe des conseillers régionaux EELV de la région Pays de la Loire.

__________________

Contact presse

Julie Laernoes

Julie.LAERNOES@paysdelaloire.fr

 

 

 

 

 

SOURCE / ELUS-PDL.ELLV.FR

Publié dans environnement

Commenter cet article