Notre Dame des Landes : le film de la journée, par 7seizh.info

Publié le par dan29000

Ce matin à moins de 48 heures de la trêve hivernale, les opérations d’expulsion semblent avoir repris de plus belle sur la zone du projet du futur aéroport. Alors que les voix anti-aéroport peinent à se faire entendre auprès du grand public et que la commission d’enquête publique au titre de la loi sur l’eau vient de donner un avis favorable à la réalisation des travaux, les occupants se préparent depuis hier à parer à l’assaut final d’une expulsion commencée il y a déjà 15 jours. Depuis 5h30 ce matin, d’importants barrages policiers assurent un dispositif d’entrave à la liberté de circulation sur la « Zone à Défendre ». Sur place, peu d’objectifs de journalistes, les autorités semblent vouloir en terminer rapidement avec les réfractaires au projet.

Une nouvelle fois aujourd’hui, 7seizh.info relaie donc en direct les informations des occupantscomplétées de nos informations sur place. (correspondant 7seizh.info en orange)

20121030_123211
20121030_123238
20121030_123247

20121030_155440
20121030_155820
20121030_155947

20121030_160010
20121030_164030
blessé 301012 zad


On apprend que parmi les blessés légers se trouvent deux militants bretons de Breizhistance, parti indépendantiste breton présent depuis plusieurs années aux côté de l’ACIPA. L’un par éclats de grenades dans les jambes, l’autre par tir de flashball. A cette heure, nous n’avons pas connaissance des éventuelles ITT. De plus en plus de Bretons rejoignent les lieux de résistance à Notre-Dame-des-Landes. Demain sera encore une journée tendue. Le directeur de cabinet du préfet a réaffirmé la détermination à nettoyer la zone du projet.
A 18 heures, il y avait encore des manifestants face aux CRS mais non protégés par des barricades. Les pompiers ont été réquisitionnés par la préfecture pour éteindre les feux des barricades et permettre aux nombreuses forces policières de passer.
  • 19h33 : 7 camions de GM été vu entre Nantes et Zad, direction ZAD. PF, laissez nous tranquilles ce soir, vous avez détruit assez pour aujourd’hui. Les deux amiEs de la Saulce sont liberé ! :) Bienvenue a la maison nos amiEs courageuses, on vous attends avec impatience !
  • 19h14 : les flics sont partis de Sabot, en disent a demain…
  • 19h00 : deux détenues au le fôret de Rohanne vers 18h pour ID
  • 18h50 : deux personnes évacuées des arbres au fôret de Rohanne, unE liberé, l’autre verification ID/interpellation, pas encore très claire. De la Saulce ou de Sabot on en a pas des nouvelles. Bientôt fin de journée AG sur la ZAD pour faire une point sur le journée et demain ! En tout façon, malgré sette journée dure, intense et violent, on est encore la, on reste, parce que on vie içi et on reste içi :)
  • 18h16 : les flics partent de la fôret, avec leurs machines. Pas trop tôt. Au Sabot il est calme. La Saulce, on sait qu’il y a encore au moins une personne dans les arbres, pas des nouvelles s’il y a encore des travaux.
  • 18h12 : une arrestation dans la fôret de Rohanne, l’amiE n’a pas eu ses papiers. WoW.
  • 18h01 : ça commence à être dangereux dans la forêt  il fait froid et presque nuit, personne, de nous, ne peut s’approcher, on a seulement très peu de contact avec nos amiEs qui rapporte une énorme violence de coté gendarmes. « ils cassent tout, ils saccagent tout, le forêt dit merci a AYRAULT !
  • 17h58 : au Sabot il y a des gendarmes qui craquent en façe des gens qui explique pourquoi on résiste !
  • En attendant des nouvelles de nos amiEs de la Saulce, Fôret et Sabot, je m’étonne quand même de cette ridicule « victimisation » des gendarmes, transmis par la préfecture. 2 jours ITT pour coupure de doigt. Avec des larmes dans les yeux je rigole de cette pauvre déclaration ! Içi on compte même plus les petites bobos comme des bleus fait avec des flashballs ou mauvaise utilisation de lacrymo ( tirs tendus ), des éclates partout dans les corps de nos amiEs qui seront marqué pour toujours avec des bouts de métal par des grenades assourdissantes.
  • 17h53 : les cabanes qui sont vides dans le fôret sont détruit tout de suite.
  • 17h45 : ils ont evacué deux amiEs de la Cabane dans les arbres sud de forêt de Rohanne
  • 17h18 : à la Saulce, les pellteuses donent des coups dans les arbres où il y a une personne dessus
  • 17h07 : au Sabot, il y a des gens qui se sotn mise par terre en bloquent avec leurs coprs le chêmin de la pelleteuse qui veut avancer vers le Sabot
  •  17h00 : La Pelleteuse est en train de détruire la barricade nord de la Saulce
  • 16h50 : les machines de destruction préparent leur chêmin vers les 100 chênes, tout pareil comme pour le Sabot, vu que ce dans la même parcelle, ils ont pas les bonnes documents pour détruire les lieux la, dans ce moment.
  • 16h43 : un manitou sorts de la saulce, direction carrefour, ils ont détruit une maison dans une arbres ou il y a plus haute encore une cabane avec une person dédans. Fôret de Rohanne ; ils commence de détruire les cabanes dans les arbres

Notre correspondant n’est pas en mesure de reprendre son reportage en direct. De nombreux éclats dans le mollet, il doit se faire soigner hors zone.

  • 16h26 : sur la barricade nord de la saulce, qui n’est plus existante  les gens encore face au face avec les policiers. L’heli est parti en passent des sirènes et volent plus bas possible pour montrer ça dominance. A la Saulce, il y a encore des gens dans des arbres.
  • 16h15 : les policiers sont au tour de campement centre de la forêt de Rohanne en train de détruire les affaires par terre, ils cherchent dans quelle cabane dans des arbres ou il y a des gens. En bas de la cabane coté sud, il y a encore un vingtaine de flic et le grimper qui se prépare de monter. La « petite » charge a la barricade nord de la saulce a couté 3 bléssées avec des éclats de grenades assourdissantes !

16h05 : Utilisation de flashball et de grenades assourdissantes et lacrymos toujours en cours

16h00 : relais passé pour la suite de l’info sur 7seizh. Notre correspondant se fait actuellement soigné et reprendra le fil si c’est possible. 
La police est passé devant la barricade en feu. Les manifestants leur font face. Un blessé léger sur la charge. 

  • 16h : Dans la forêt de Rohanne, il y a une vingtaine de flics dans la forêt il n’y a que 2 personnes au sol, d’autres dans les arbres ; il manque des papiers pour pouvoir expulser le Sabot et les 100 chênes ; 3 personnes ont été blessées par des éclats de grenades assourdissamtes près de la barricade au nord de La Saulce

15h50 : Notre correspondant vient d’être blessé au mollet par des éclats de grenades offensives lors de la violente charge qui se déroule encore actuellement à la barricade de la Saulce. Les soins sont donnés sur place par les occupants.

  • 15h48 : À la barricade au nord de la Saulce ; il n’y a plus de barricade entre les opposantes et les flics, face à face.
  • 15h44 : Les flics ont passé la barruicade au nord de la Saulce, ils passent aussi pas la forêt juse à côté et ont lancé des flashballs.

15h43 : Barricade en feu

15h42 : dernière sommation, ça charge à la Saulce. Grenades assoudissantes.

  • 15h42 : Gros déploiement de flics à la barricade au nord de la Saulce. On entend des tirs de grenades assourdissantes.

15h39 : les évènements semblent se préciser à la Saulce : déploiement de CRS en direction de la forêt.

15h34 : les forces de police seraient sur le point de charger à la Saulce. Les brigades de police reçoivent actuellement des renforts.

15h32 : L’hélicoptère de surveillance survole à nouveau la barricade de la Saulce

  • 15h32 : Une grosse pelle mécanique et décendue de son porte-charge et se dirige vers le Sabot
  • 15h15 : Le directeur du cabinet du préfet est aux Planchettes pour annoncer que toutes les habitations illégales sur la ZAD seront expulsées dans les prochains jours.
  • 15h07 : Les forces de la république démontent les barricades du chemin de Pimky (au nord su sabot)
  • 14h42 : Une pelleteuse et deux camions-benne ont été aperçus sur le chemin de Suez en direction de la Lande de Rohanne.

14h50 : La Saulce tient toujours. Actuellement c’est statu quo : personne ne bouge plus.

  • 14h35 : Sous la cabane en question à La Saulce, ils menaceraient de couper l’arbre
  • 14h25 : À La Saulce, un bulldozer donnerait des coups dans un arbre dans lequel il y a une cabane occupée.

14h27 : les pelleteuses continuent le déblaiement des barricades et les camions évacuent.

14h22 : l’hélico de la gendarmerie qui surveille les opérations depuis ce matin survole actuellement la barricade de la Saulce

14h10 : Relève de CRS actuellement à la Saulce

  • 13h39 : tout est tranquille dans la forêt de Rohanne, les tirs de grenades devaient provenir de l’orée de la forêt, proche d’une première cabane.
  • 13h33 : Sitting devant le sabot : les opposants sont plus nombreux que les flics.
  • 13h10 : les pelleteuses commencent leur travail de mort, la maison de la Saulce en fait les frais.

13h04 : les opposants ont tous quitté le champs de la Saulce et rejoint les bois. Plus personne ne bouge, ni manifestants, ni policiers. Le cache-cache géant continue.

  • 13h : les flics sont dans la forêt de Rohanne, on entend des tirs de grenades assourdissantes. Ils rencontrent une résistance. Au Sabot des groupes de playmobiles tiennent les accès nord et sud mais nous tenons la maison et le potager. A la Saulce les pelleteuses se rasssemblent et tentent de se frayer un chemin vers la maison. Les cabanes dans les arbres résistent oujours même si deux d’entre elles, vides d’occupantEs, ont été détruites. Les barricades sont démolies peu à peu mais nous tenons encore. De nombreusEs participantEs de la manifestation interdite ce matin (au nom de la sécurité des manifestantEs ah ah ah) ont rejoints la barricade nord.

12h50 : les opposants ont lancé une grande partie de cache-cache dans les bois avec les CRS. Chacun se cachent derrière les arbres. Ça joue et ça chante.

12h41 : Bataille rangée dans les bois. Ça tape.

  • 12h35 : la police tient le carrefour de la Saulce. Des grimpeurs essaient apparemment de déloger les habitantEs des cabanes perchées de la Saulce, pour l’instant sans succès. Une machine de démolition a été signalée sur la route entre la D81 et l’Isolette. Ils peuvent détruire nos maisons ils ne pourront pas nous faire quitter la zone. Le Sabot est toujours entouré mais pas pris.

12H21 : les manifestants chantent « La Blanche Hermine » devant les forces de l’ordre

 

12h20 : les manifestants de la confédération paysanne et les opposants de la ZAD sont têtes contre casques devant les CRS. La situation est hyper tendue.

12h10 : Tous les manifestants sont dans les champs face aux CRS à 5 mètres. Cris et batucada devant les forces de l’ordre.

12h02 : Michel Tarin , person

Publié dans environnement

Commenter cet article