PMO : la machine parlementaire au service de l'homme-machine

Publié le par dan29000

Chacun sait que lorsqu'elle réalise l'un de ses funestes projets, ou bien lorsqu'elle fait l'objet de critiques, la mafia scientifique se hâte de se draper d'une couverture "éthique" (Comets, Comité consultatif national d'éthique), ou de l'aveu d'une autorité "indépendante" (Cnil, Afssaps) ; cette fois-ci le cas est si douteux qu'il n'y faut pas moins qu'un rapport de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et techniques.

Qu'est-ce que cet office ? Une structure créée en 1983 pour « éclairer les décisions du Parlement », composée de 18 députés et 18 sénateurs, et qui  se décrit comme « un intermédiaire entre le monde politique et le monde de la recherche ».

C'est que cette fois, le cas est sans espoir : la fabrique de l'homme-machine par les neurotechnologies, notamment à Clinatec, la "clinique expérimentale du cerveau" du CEA-Minatec de Grenoble. Ce que les parlementaires nomment pudiquement "L’impact et les enjeux des nouvelles technologies d’exploration et de thérapie du cerveau".

C'est si frappant qu'un lecteur nous a dit : "Voilà le rapport parlementaire qui valide l'enquête de Pièces et main d'oeuvre sur Clinatec".
Jugez-en vous-mêmes : « Les avancées en neuroimagerie, particulièrement grâce à l’IRM fonctionnelle, font émerger la capacité sans précédent de corréler l’activité du cerveau avec les états psychologiques (de nombreux travaux ont été menés sur le mensonge), les grands traits de la personnalité (incluant l’extraversion, le pessimisme, la capacité à l’empathie, l’obstination, voire les attitudes racistes inconscientes, la prédisposition au crime violent...) et certains désirs (préférences sexuelles ou pour certains objets, exploitées en neuromarketing).
Les travaux visant à améliorer la compréhension du comportement criminel font envisager d’autres interprétations de la notion de responsabilité individuelle qui, dès lors, ne dépendrait pas exclusivement du libre-arbitre. »

Retrouvez la lecture critique de ce rapport sur : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=361

Merci de faire circuler,
Pièces et main d’oeuvre

Publié dans actualités

Commenter cet article