Québec : qui a peur des casseroles ?

Publié le par dan29000

Publiée le 31 mai 2012 par


Depuis une semaine, le mouvement des casseroles a gagné Québec. Dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, les opposants à la loi 78, qui restreint sévèrement la liberté d'expression, le droit d'association et le droit de manifester, se réunissent dans différents endroits et convergent vers le parvis de l'Église à 20h. Après une quinzaine de minutes, une marche se met en branle, les parents vont coucher les enfants et les autres participants se dirigent vers la manifestation qui se tient tous les soirs à l'assemblée nationale. Jusqu'à maintenant, les gens ont pu prendre la rue sans être inquiété.

Mercredi soir toutefois, plusieurs autopatrouilles de la police de Québec ont serré de très près les trottoirs pour empêcher physiquement les gens de prendre la rue. À la hauteur de la tabagie Saint-Jean-Baptiste et du Chocomusée Errico, nous avons même pu voir un policier sortir de sa voiture et tenter d'arrêter un homme dans la foule. Nous osons croire que le policier n'avait pas remarqué que le manifestant en question était un père de famille accompagné de sa fillette. La foule c'est opposée à cette arrestation arbitraire et l'homme fut finalement relâché. Des alliés dans les autres quartiers nous informent que des scènes similaires ont eu lieu dans Saint-Roch mardi et que lundi la police a même fait intervenir l'escouade anti-émeute contre des casseroles dans Limoilou.

N'importe quel observateur sensé comprendra que les casseroles, tout comme le mouvement étudiant d'ailleurs, est un mouvement citoyen légitime qui a parfaitement droit de cité. Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste joint sa voix à celle d'autres organisations comme le REPAC et la Ligue des droits et libertés pour dénoncer cette répression ridicule. Qui a peur des casseroles?

Une vidéo du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste - 31 mai 2012

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article