Ramallah : raid nocturne de l'armée israélienne et arrestation de Naji Tamiti

Publié le par dan29000

 

 

 

L’armée a arrêté un des leaders de la protestation du village palestinien de Nabi Saleh

 

Naji Tamiti, membre du mouvement populaire de résistance et une des figures importante de la lutte contre l’annexion des terres du village par la colonie voisine Halamish, a été arrêté la nuit du 5 au 6 mars pendant un raid nocturne de l’armée israélienne dans le village. Les militaires sont aussi rentré dans la maison d’un autre membre du mouvement populaire de résistance, Bassem Tamini, absent à ce moment. On a vu ces dernières semaines l’armée mener une grosse campagne contre les habitants du village, visant spécifiquement des mineurs.

 

Naji Tamini pendant une manifestation à Nabi Saleh

Picture credit: Nariman Tamimi

 

À environ 1h30 du matin la nuit du 5 au 6 mars, des dizaines de soldats ont envahi le village de Nabi Saleh, au nord de Ramallah, arrêtant Naji Tamini, 47 ans. Tamini qui dormait chez lui à ce moment, a été emmené menotté les yeux bandés. Naji Tamini est une des figures importantes du village dans sa lutte contre l’occupation et la protection des terres du village volées par les colons de Halamish.

 

Au même moment, un autre groupe de soldats ont pris d’assaut la maison de Bassem Tamini, un autre activiste important du mouvement des villages pour la résistance populaire, qui était absent à ce moment. La femme de Bassem, Nariman, a été réveillée par des violents coup sur la porte et a ouvert en tenant une caméra afin de filmer. Les soldats lui ont donné l’ordre d’arrêter de filmer, et lorsqu’elle a refusée, ont violemment confisqué la caméra. Après avoir mené une grosse heure de recherches minutieuses, les soldats ont quitté la maison.

 

Au cours des cinq dernières semaines l’armée a arrêté seize habitants de Nabi Saleh pour suspicion de participation aux manifestation du village. La moitié des personnes arrêtées étaient mineures, la plus jeune ayant seulement onze ans. Les arrestations ont été menées sur la base des incriminations extorquées à un garçon du village de 14 ans, récemment arrêté et sujet à une pression verbale et émotionnelle pendant son interrogatoire. Empêché de consulter un avocat, il a été interrogé en l’absence de ses parents, ce qui est obligé par la loi. Les interrogateurs n’ont aussi jamais pris le soin d’informer le garçon de son droit à garder le silence.

 

Depuis le début de la lutte du village contre le vol de ses terres par les colons, en décembre 2009, l’armée avait déjà mené 63 arrestations liées aux manifestations dans le village. Puisqu’il y a environ 500 habitants à Nabi Saleh, le nombre correspond à plus de 10% de la population.

 

L’arrestation de Naji la nuit dernière fait partie de la stratégie d’arrestation systématique de tout les leaders des manifestations en Cisjordanie, comme c’est le cas dans les villages de Bil’in et Ni’ilin. De plus, la Cour d’Appel Militaire a augmenté la sentence d’Abdallah Abu Rahmah du village de Bil’in, le condamnant à seize mois d’emprisonnement. L’arrestation et le procès d’Abu Rahmah a été largement condamnée par la communauté internationale, notamment par la Grande-Bretagne et la ministre des Affaires étrangères européenne, Catherine Ashton. Une sévère condamnation des arrestations a été émise par les principales organisation de défense des droits de l’Homme israéliennes et internationales, entre autre B’tselem, ACRI, ou encore Human Rights Watch qui a déclaré le procès inéquitable, et Amnesty international qui a déclaré qu’Abu Rahmah était un prisonnier d’opinion.

Traduit de l’anglais (Popular Struggle
Coordination Committee), 6 mars 2011.
Source : Jura libertaire

 


Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article

QMitsuko 10/03/2011 08:30



Le problème palestinien est encore bien loin de se solutionner ...


D'ailleurs le sera-t-il un jour, j'en doute vraiment ... et c'est quand même dommage mais que faire quand les hommes ne veulent pas faire un pas chacun ... même si c'est difficile .. cela
leur permettrait de vivre un peu en paix ... quoique ... le veulent-ils vraiment ou bien à force d'être en guerre tout le temps, ils ne peuvent plus s'en passer ...


Bon jeudi avec un beau soleil ce matin. Bises.


Mitsuko



dan29000 10/03/2011 08:44



si si cela se solutionnera un jour, mais il sera sans nul doute lointain, ceci dit le pb est assez simple si l'on connait l'histoire de cette région, et donc surtout, ce n'est pas une question
d'hommes faisant un pas vers l'autre...En Afrique du sud, l'apartheid fut aussi long, et personne ne demandait aux noirs et aux blancs de faire un  pas vers l'autre, il falllait juste en
finir avec l'apartheid, état des racistes blancs...En Palestine, il faut un état viable, reconnu dans les frontières reconnues par l'ONU il y a déjà des décennies, mais Israel a par sa nature
toujours été une nation expansionniste, donc c'est à ce pays d'évoluer...