Saint-Denis : festival de cinéma "Est-ce ainsi que les hommes vivent ?"

Publié le par dan29000

Festival ciné St Denis "Est ce ainsi que les hommes vivent ?"

 

Word - 748 ko

FESTIVAL DE CINEMA

EST-CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT ?

......REVOLUTIONS......

du 1er au 7 FÉVRIER 2012

12es JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES DIONYSIENNES

CINÉMA L’ÉCRAN SAINT-DENIS (93)

L’ensemble de la programmation : ici

 


Bonjour,

Dans le cadre du festival de cinéma de St Denis "Est-ce ainsi que le hommes vivent ?" sur le thème cette année des "Révolutions", nous vous proposons une programmation sur le thème des Révolutions à travers le temps et différents pays.

Si vous souhaitez une invitation, merci de la demander par courriel auprès de amel.dahmani@ville-saint-denis.fr


Le thème retenu cette année choisit d’interroger les liens entre le cinéma et les révolutions d’hier et d’aujourd’hui dans le monde.

Des indignés du Nord aux révolutionnaires du Sud, les acteurs ne manquent pas. Le scénario aussi est là : partout la marchandisation contamine la sphère publique, la loi du profit bafoue la volonté générale et la minorité pille les ressources naturelles de tous. Ici, pourtant, les choix de société sont menacés d’escamotage par un casting présidentiable reléguant les citoyens au rang de spectateurs dégagés.

Cela fait maintenant un an que Mohamed Bouazizi s’est immolé par le feu à Sidi Bouzid en Tunisie. Lieu du débat d’idée, “Est-ce ainsi…” accueille le temps d’une table ronde Edwy Plenel et Benjamin Stora, auteurs du 89 arabe, pour mesurer le souffle du printemps arabe et de ses révolutions inachevées.

Fernando E. Solanas (Mémoire d’un saccage) – l’invité d’honneur de cette semaine cinématographique – qui a dû fuir la junte argentine pour exprimer ses opinions et son art, viendra dialoguer et rencontrer le public sur la manière dont le cinéma parle des révolutions.

D’"Octobre", classique de la propagande soviétique, aux "Amants réguliers" vision romantique de Mai 1968, “Est-ce ainsi…” appelle à revisiter par le son et l’image les soulèvements marquants du siècle dernier pour mieux comprendre ceux d’aujourd’hui.

Cette année, les témoignages des récents bouleversements du Printemps arabe seront mis en perspective avec, entre autres, l’Amérique latine décrite par Fernando E. Solanas, le Mai 68 français vu par William Klein, en passant par le portrait du cinéaste révolutionnaire japonais Masao Adachi de Philippe Grandrieux ou le combat quotidien d’une jeune femme révoltée dans le Tanger d’aujourd’hui dans "Sur la planche" de Leïla Kilani.

Autant d’histoires uniques qui montrent la variété des formes que les révolutions humaines peuvent prendre et des talents des cinéastes pour les raconter.

“C’est ainsi” que l’Écran, salle d’art et d’essai, est au rendez-vous de ses missions : proposer une programmation audacieuse et universelle et permettre à un large public d’accéder à des oeuvres trop rares.




INFOS PRATIQUES

Cinéma l’Ecran de saint-Denis

Place du Caquet

M° Saint-denis Basilique - Ligne 13

Sortie Hôtel de Ville - Le métro est au pied du cinéma

Renseignements : 01 49 33 66 88

Invitations (dans la limite des places disponibles) : Amel Dahmani 01 49 33 65 29 ou amel.dahmani@ville-saint-denis.fr

 

 

Source : BC

Publié dans écrans

Commenter cet article